Une jolie fille comme ça

Alfred Hayes en Folio

Traduit de l'anglais par Agnès Desarthe

Alors qu'il s'échappe de la villa où une fête hollywoodienne bat son plein, un scénariste en vogue aperçoit une jeune femme se jeter dans l'océan en contrebas. L'ayant sauvée d'une noyade assurée, lui qui regarde avec dédain les artifices et la vanité de son milieu, ne tardera pourtant pas à vendre son âme, ou plutôt sa liberté, faute de savoir résister à la tentation.

Le lecteur ne connaîtra jamais le nom des deux personnages de ce court roman, mais la langue de Hayes les fait d'emblée exister dans tous leurs travers, leurs faiblesses et leurs contradictions. Comme le dit admirablement Agnès Desarthe dans la préface du livre : "Si les protagonistes n'ont pas de prénoms, ils ne sont par pour autant anonymes, ils sont l'individu broyé par le système, ils sont vous et moi".

Il y a longtemps que ce livre me regarde. Je l'avais placé de face dans ma bibliothèque. La beauté de cette fille sur la couverture étant à la fois une invitation à la lecture et un frein tellement je craignais de l'abîmer elle si j'abîmais l'ouvrage en le lisant. C'est Olivia de Lamberterie, en citant Une jolie fille comme ça dans son roman Avec toutes mes sympathies qui m'a déterminé à enfin oser le lire. Soyez donc plus rapide que moi !!!

Lu par Pierre


Les loyautés

Delphine De Vigan chez Lattès

Hèlène, Théo, Mathis, Cécile... Quatre personnages et rien que quatre. En proie chacun avec leur définition de la loyauté : fidélité, obéissance, tenir un engagement ? Mais "ces lois qui sommeillent à l'intérieur de nos corps", "ces liens invisibles qui nous attachent aux autres" ne nous conduisent-ils pas à une existence de dupes ?

Incontestablement, chacun d'entre nous s'identifiera, se reconnaîtra dans ces quatre personnages qui fondent le roman. Ils pousseront même ses lecteurs à se poser ces questions difficiles quand on parle amour ou amitié : jusqu'où, jusqu'à quand doit-on se montrer loyal ou doit-on le rester en toutes circonstances ?

Le livre paraîtra début 2018. Ce serait très bien de commencer l'année avec  lui...

Lu par Camille, Christelle, Isabelle, Marie et Pierre


La tristesse des éléphants

Jodi Picoult, Actes Sud

Puisque sa grand-mère refuse d'en parler, Jenna décide de résoudre elle-même le mystère de la disparition d'Alice, sa mère dont elle n'a plus de nouvelles depuis dix ans. Alice était une spécialiste des éléphants et de leurs rituels de deuil. Alors, Jenna rouvre le dossier, déchiffre le journal de bord tenu par sa mère et recrute deux acolytes pour l'aider dans sa quête. Ce seront Serenety, une voyante extralucide et Virgil, un inspecteur alcoolique qui avait suivi, puis enterré l'affaire à l'époque.

Une quête prenante, haletante et une histoire étonnante, agrémentée d'un soupçon de suspense et de surnaturel et qui se conclut par une fin renversante.

Lu par Béatrice et Solange


La nuit des béguines

Aline Kiner chez Liana Levi

Passionnant, captivant, émouvant, intense... La nuit des béguines se déroule dans un Paris moyenageux quand le royaume de Philippe le Bel amorce son déclin et que les persécutions contre les Templiers se multiplient. C'est aussi l'époque où des femmes courageuses, indépendantes et fortes, choisissent de vivre dans un lieu clos, le béguinage situé au coeur du quartier du Marais. C'est dans ce béguinage qu'Ysabel accueille une enfant malade, aux cheveux roux comme l'oeuvre du diable et poursuivie par un moine franciscain.

Nous vous laissons à l'intrigue, mais vous ne devriez pas être déçu(e)s !


Nos richesses

Kaouther Adimi au Seuil

L'histoire commence en 1935. Edmond Charlot a vingt ans quand il revient à Alger pour y créer une librairie. Le local est minuscule, mais son nom est à la mesure de l'importance d'une librairie dans une ville : elle s'appellera Les vraies richesses. Edmond Charlot ne se contentera pas de vendre des livres, il en éditera aussi. Sans distinction de langue ou de religion, il choisit de jeunes écrivains de la Méditerranée. Albert Camus sera le premier d'entre eux.

En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts. Mais lui n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. Il est de passage à Alger avec pour mission de vider une vieille librairie poussiéreuse. Les livres de Les vraies richesses disparaîtront pour faire la place à des beignets. Signe des temps où la vulgarité a fait table rase de l'intelligence et du savoir.

Et entre ces deux époques, l'Histoire avec un grand H. La révolte gronde dans cette Algérie colonisée !

Ce texte est juste sublime !

Lu par Pierre


En sacrifice à Moloch

Asa Larsson chez Albin Michel

Ca commence mal. Un ours féroce s'attaque à un chien, le tue et le dévore. La chasse s'organise. Au terme d'une traque impitoyable, l'ours est repéré et abattu.  Dans sa panse, le chien certes, mais aussi les restes d'un homme...

Plus tard, une femme est découverte dans sa maison, assassinée à coups de fourche. Dans un premier temps chargée de l'enquête, la procureure Rebecka Martinsson ne tarde pas à recouper ces deux faits à priori sans rappport : les deux victimes avaient un lien de parenté ; ils étaient père et fille ! Et en plus, et en plus... Ils ne seront pas les premiers, ni les derniers à disparaître, comme si une étrange malédiction frappait leur famille.

Lancez-vous sur les traces d'un terrible et lointain secret dans les paysages inquiétants du Grand Nord suédois. Un polar qui fait froid dans le dos ! Un polar polaire !

Lu par Pierre


Les huit montagnes

Paolo Cognetti chez Stock - traduit de l'italien

Pietro est un enfant quand sa mère décide d'acheter une maison à la montagne pour y passer les vacances d'été. Grâce à son intermédiaire, il y fera la rencontre de Bruno, enfant sauvage connaissant tous les recoins de la vallée. Commence alors un voyage initiatique au coeur de la montagne à la découverte des secrets des ruisseaux et de la rudesse des travaux manuels. Leur amitié se scelle alors autour de balades et d'aventures imaginaires. Leur joie s'éteint malgré tout quand Bruno doit retourner aider son père pour garder le bétail. Pietro retourne alors à ses livres d'école.

Les années passant, chacun prendra son chemin, aussi différent qu'il puisse être, mais avec une valeur commune : l'amour de la montagne.

"Lequel des deux aura le plus appris ? Celui qui aura fait le tour des huit montagnes, ou celui qui sera arrivé au sommet du mont Sumeru ?"

Ce roman d'apprentissage questionne tout à la fois notre besoin d'enracinement et de voyages, comme autant de façon d'appréhender le monde. Un roman réconfortant, à lire au coin du feu !

Lu par Camille et Julie


Le jour d'avant

Sorj Chalandon chez Grasset

"Je m'appelle Michel Flavent. J'ai vécu aux abords de Lens, là où les mines modifient le paysage, là où les mines obligent à laver cinq fois les salades avant que l'eau soit claire, là où même les pigeons des mineurs sont couverts de suie, là où mon frère est mort, victime autant d'un coup de grisou que de la cupidité des propriétaires de la mine de Liévin. Je m'appelle Michel Flavent et j'ai promis que je vengerai la mort de mon frère, même des années plus tard, même s'il ne reste plus qu'un pauvre contremaître. Je m'appelle Michel Flavent, je me vengerai même sur un presqu'innocent pour qu'on en parle, qu'on n'oublie pas qu'ils ont été plus de quarante à mourir ce jour-là !

Je suis Sorj Chalandon. J'ai écrit ce livre parce que j'ai eu la rage au ventre à l'annonce de cette catastrophe de Liévin qui a laissé quarante-deux braves dans le trou."

Le nouveau roman de Sorj Chalandon est comme les précédents: excellent!

Lu par Marie, Pierre, Solange et Julie


La disparition de Josef Mengele

Olivier Guez chez Grasset

Josef Mengele, également surnommé « l’ange de la mort », est ce médecin qui se servit des déportés d’Auschwitz pour mener sur eux des « expérimentations ».

Ce récit raconte comment, après la guerre, caché derrière divers pseudonymes et grâce à la bienveillance des dictateurs d’Amérique du Sud comme Perón et Stroessner, Josef Mengele a pu passer entre les mailles des filets tendus -par le Mossad israélien notamment. Comment il est mort libre sans jamais avoir eu à répondre de ses crimes devant la justice des hommes.

Olivier Guez nous propose un récit où anciens nazis, femmes cupides et dictateurs d’opérettes évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Dantesque !

Le travail d'Olivier Guez évoque les « zoos d’enfants » de Mengele. Un autre livre évoque ces enfants et ce que Mengele leur a fait subir: Mischling de Affinity K.

Lu par Pierre


Gabriële

Anne et Claire Berest chez Stock

En 1908, Gabriële Buffet, une jeune femme de 27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l'heure, rencontre Francis Picabia, jeune peintre à succès à la réputation sulfureuse. Elle n'en devient pas la muse, mais bien à la fois la femme et la théoricienne. Picabia réflféchit avec elle, se ressource grâce à elle. Dans ce texte, cette femme "érotique" qui met notamment à genoux Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire, nous guide parmi les précurseurs de l'art abstrait, des futuristes, des dadas... Ce livre, entre Paris, Barcelone, New-York, Berlin et Zurich, nous transporte au début d'un XXème siècle qui réinvente les codes de la beauté.

Et si Anne et Claire Berest se sont lancées dans cette entreprise de raconter la vie de cette femme, c'est qu'elles ont découvert, sur le tard, que Gabriële Buffet était leur arrière-grand-mère.

Et, pour le coup, nous vous promettons un livre que vous ne lacherez qu'à regret !

Lu par Pierre


Sciences de la vie

Joy Sorman au Seuil

La famille Moise pourrait paraître saugrenue. Figurez-vous que depuis le Moyen Age, les filles aînées de chaque génération sont frappées d'une maladie qui laisse perplexes tous les médecins, rebouteux ou autres charlatans. Et si, au moins, elles étaient frappées du même mal ! Mais non, le premier cas recensé fait état d'une espèce de danse de Saint Guy qui réduit la malade en loque tant elle s'épuisait à gesticuler dans les rues de la ville. Ninon est la dernière de la lignée. Sa mère paye un tribut plus léger à la malédiction : elle est achromate. Ninon attend le mal qui lui sera attribué et ce sera une allodynie tactile dynamique, trois mots pour désigner un mal qui lui brûle la peau des bras sans laisser ni traces, ni explications.

Un roman séduisant où le lecteur est suspendu au destin d'une jeune fille qui refuse le déterminisme génétique de sa maladie tout autant que les histoires de sorcières qui ont bercé son enfance et expliqué les tares de ses aïeules.

Lu par Pierre et Marie


C'est loin d'être nouveau, mais c'est tellement génial...

Boule de suif

Guy de Maupassant en Livre de poche

Rouen, en hiver 1870, est occupée par l'armée allemande. La fuite s'organise et dix personnes se trouvent réunies dans une diligence en direction de Dieppe. Toute la société est représentée : les commerçants, des démocrates, des membres du clergé et de la noblesse et... une prostituée surnommée Boule de suif en raison de sa forte corpulence. Le groupe sera arrêté par un officier prussien et ne pourra repartir qu'à la condition que Boule de Suif cède à ses avances.

Et de citer Clélie Millner dans le dossier qu'elle consacre à cette nouvelle... "Il s'agit d'un percutant récit de guerre... qui n'a pas la guerre pour objet. Les combats ne paraissent être qu'un décor, un contexte, voire un prétexte. Et pourtant, c'est bien de guerre qu'il s'agit : d'une guerre sociale, qui ligue les tenants de l'ordre économique contre une prostituée patriote. Les valeurs héroïques et patriotiques sont du côté de la fille de joie, méprisée, vendue par les représentants de cette même patrie qu'elle veut défendre. Il s'agit donc d'un portrait à charge de la France du XIXème siècle, des ses compromissions et de l'hypocrisie, de la lâcheté de ses classes dirigeantes."

Cette nouvelle est un chef-d'oeuvre que nous vous convions à lire ou à relire.


La maison au bord de la nuit

Catherine Banner chez Pocket

Amadéo nait à Florence, orphelin. Le médecin Esposito le recueille, lui donnera son nom et le formera au métier. Pour trouver une place comme médecin de famille, il devra partir pour le Sud, à Castellamare, une petite île près de Syracuse, en Sicile. Il tombe immédiatement amoureux de ce lieu plein de légendes et de mystères. Il y fondera sa famille et traversera les époques, les mentalités et les épreuves tout au long du 20e siècle.

Une fresque familiale et historique passionnante ! On dévore !

Lu par Julie


Joie

Clara Magnani chez Points

Rome. Le coeur de Gigi s'est arrêté de battre. Une mort rapide et sans douleur, comme il l'avait toujours souhaité. Quelques jours plus tard, sa fille Elvira découvre un manuscrit inachevé. Elle découvre l'histoire d'amour que son père vivait depuis quatre ans avec une journaliste belge, Clara. Le récit de Gigi correspond à la partie d'un livre qu'ils avaient décidé d'écrire ensemble. Clara finira par écrire cette fin, pour Elvira. A cette jeune fille au seuil de sa vie sentimentale, Clara confie avec pudeur et tendresse la plénitude de cet amour caché.

C'est juste merveilleux !

Lu par Pierre


La ferme du bout du monde

Sarah Vaughan, Le livre de poche

« Car au pied de ces falaises et de ce promontoire il n'y a rien que l'Atlantique bleu pétrole... puis l'Amérique, inconnue et invisible. Alors, elle est une ferme du bout du monde. Le genre de lieu où les règles habituelles peuvent être infléchies, rien qu'un peu, et où les secrets demeurent enfouis. »

Lucy, jeune infirmière en néonatalogie d’un hôpital londonien, découvre que son mari la trompe. Surmenée au travail et dévastée par la nouvelle, elle manque de commettre une faute irréparable qui aurait pu coûter la vie à un bébé. Écartée par sa supérieure pour quelques mois, elle décide de rentrer en Cornouailles, dans la ferme familiale qu’elle aime tant et retrouve sa mère, son frère et sa grand-mère. Sur place, elle découvre que tout n’est pas rose pour eux non plus et que la famille s’est endettée et risque de perdre la ferme. La solution la plus simple serait de vendre la demeure et ses exploitations, mais Maggie, la grand-mère, s’y oppose farouchement.

Que ça fait du bien de lire des livres qui nous font voyager dans des paysages magnifiques. À cela s’ajoute une histoire captivante et pleine d’émotions. Extra !

Lu par Isabelle


Looping

Alexia Stresi, Le livre de poche

Noélie voit le jour début des années 1900 dans une ferme, en Italie. Sa mère, la jeune Camilla, s’était éprise d’un soldat qui était reparti après quelques mois avec son bataillon. Élevée par sa mère et ses grands-parents, elle devient une fillette volontaire, curieuse et courageuse. Elle aura ensuite la chance d’être instruite et de nourrir sa soif de connaissance en allant à l’école, puis partira avec ses parents, désormais réunis, en Libye, où son père deviendra un militaire haut placé pour le régime montant de Mussolini. Commence alors pour elle une vie d’aventures.

Parés au décollage ? En avant ! Noélie vous entraîne dans sa vie palpitante et pleine de rebondissements. Femme accomplie, indépendante, généreuse et aventurière, peut-être vous fera-t-elle aussi pousser des ailes ? 

Lu par Isabelle


Attention, pépite !!!

Un paquebot dans les arbres

Valentine Goby, Actes Sud

Nous l'avions presque oublié, mais, au milieu des années cinquante, la tuberculose faisait des ravages. Mathilde n'a qu'une douzaine d'années lorsque son père est envoyé au sanatorium d'Aincourt. Sa maman l'y rejoint assez vite. Un paquebot dans les arbres est l'histoire de ce couple aimant, cafetiers de La Roche-Guyon dans les boucles de la Seine, que Valentine Goby nous raconte par la voix de Mathilde. Bonheur, ruine, maladie, dépossession, famille qui vole en éclat, mais aussi force, courage, ténacité, volonté nous sont contés avec un tel talent que ces 266 pages de bonheur littéraire absolu nous offrent  une parenthèse de beauté.

Par sa thématique multiple, par sa grâce, Un paquebot dans les arbres est un roman qui enrichit, qui emplit son lecteur en même temps qu'il est une piqûre de rappel salutaire pour dire la vie sans la sécurité sociale.

Ce roman de Valentine Goby est solaire. La mémoire peut faillir, mais il est un des plus beaux que nous ayons lu en trente ans de métier... Il paraîtra fin du mois d'août, ne boudez pas sa sortie.

Lu par Béatrice, Solange, Pierre


Robinson

Laurent Demoulin chez Folio

Robinson est en enfant autiste. Son père évoque avec délicatesse et humour son expérience de parternité hors norme et son quotidien.

Un livre formidable. Nous avons reçu Laurent Demoulin lors d'une soirée ou le rire l'a disputé à la tendresse et la poésie. Et quelques jours après son passage à la librairie, Laurent Demoulin recevait un prix Rossel largement mérité.


Le plus drôle et le plus décoiffant...

Séduire Isabelle A.

Sophie Bassignac, Lattès

Isabelle est très claire. Elle  n'épousera Pierre que s'il est accepté par tous les membres de sa famille. Pierre s'exécute bien volontiers. L'amour peut pousser aux pires désastres tant il est vrai que la famille d'Isabelle est décoiffante et que cette semaine surchauffée sur les bords de la Loire va tourner au cauchemar pour ce jeune homme un peu coincé.

Vraiment, cette clique d'allumés, libres penseurs joyeux, drôles et délurés, vous donnera un intense moment de joie tout en évoquant, avec finesse, l'art de vivre ensemble.

Lu par Pierre


Sur cette terre comme au ciel

Davide Enia chez Livre de Poche

Davidù, le fils, Paladin, le père et Rosario, le grand-père : tous les trois sont boxeurs. En Sicile, le métier est affaire de filiation et de transmission. Dans cette ville bouillonnante qu’est Palerme, nous suivrons tour à tour le destin de ces trois hommes.

De la guerre aux attentats de la mafia, la violence est partout en toile de fond. Avec une langue qui tient à la fois de la brutalité et de la poésie, Enia nous embarque dans ce qui est à la fois une fresque familiale typiquement sicilienne et un roman d’apprentissage d’un jeune homme découvrant l’amour. 

Un roman passionnant contenant tous les ingrédients d’un roman réussi, avec une touche de gourmandise en plus.

Lu par Julie


Première guerre mondiale

Joseph Kessel chez Folio

Première guerre mondiale est un receuil de textes et de témoignages marqués par l'expérience de Joseph Kessel à l'hôpital de Nice où affluent les premiers blessés du front, mais aussi par les boulerversements du monde en temps de guerre. C'est à la fois optimiste, révolté, poétique et bouleversant.

Fortement recommandé !!!

Lu par Pierre


Huit monologues de femmes

Barzou Abdourazzoqov chez Zulma

Huit femmes tadjikes racontent leur histoire avec verve et humour, malgré la vie qui ne les a pas ménagées. Elles n'ont rien perdu de cet espoir, entre accès de rage et jubilation, qui leur prête une liberté de ton au pouvoir salvateur.

Vraiment, ces huit textes sont à découvrir !

Lu par Pierre


Le Dieu des petits riens

Arundhati Roy chez Folio

"Ils savaient n'avoir nulle part où aller. Ne rien avoir. Aucun avenir. Ils s'en tinrent donc aux petits riens."

Rahel et Estha, des faux jumeaux de huit ans, vivent en Inde au sein d'une famille complexe : une grand-mère passionnée par son entreprise de confitures trop sucrées, une grand-tante éprise d'un amour mystique pour un prêtre, un père qui "a oublié leur adresse" et une mère qui aime un intouchable. Et pourtant, un drame va les séparer.

Alors, comment réagir quand on a huit ans et qu'on vous somme de savoir qui aimer, comment et jusqu'où ? Comment survivre quand, après un événement affreux dont on a été le témoin, on vous demande de trahir la vérité pour l'amour d'une mère ?

Lu par Béatrice


Soyez imprudents les enfants

Véronique Ovaldé chez Points

Ce livre évoque le récit d'une passion, d'une obsession : celle d'une peinture. Lorsqu'Atanasia, 13 ans, s'arrête devant la toile de Diaz Uribe, elle est envoûtée. Malheureusement, le peintre est méconnu et a disparu dans des circonstances mystérieuses. A partir de ce moment, cette peinture ne la quittera plus et la fera remonter dans son passé familial. Des temps modernes à nos jours, elle nous contera les légendes et les histoires de ses aïeux.

Au roman familial se mèle celui de l'apprentissage, puisqu'on suivra la vie d'Atanasia de l'enfance à l'âge adulte avec tout ce qu'il a d'inélectable et de force.

Véronique Ovaldé réussi le pari de tisser des liens entre la mémoire familiale et collective, tout en abordant l'histoire plus particulière d'une jeune fille devenant adulte.

Un très beau roman !

Lu par Julie


Un avenir

Véronique Bizot, Babel

Quand son frère jumeau l'appelle pour vérifier le robinet de leur maison d'enfance pendant son absence, Paul n'hésite pas : il parcourt les trois cents kilomètres qui le séparent de la maison. Commence alors le récit drôlatique et pourtant tragique de leur vie passée dans cette maison. 

De digressions en digressions, au fil des pensées décousues de notre personnage, nous remonterons le temps jusqu'à ce que réapparaissent progressivement les soeurs, le père et la mère qui fuiront cette maison chacun à leur façon.

On rit, on est dérouté, on lâche prise... les pensées n'ont parfois pas de logique et c'est très bien ainsi.
A lire d'une traite !

Lu par Julie


Dieu ou le bac !

Ma part de gaulois

Magyd Cherfi, Actes Sud

Dans ce récit autobiographique, Magyd Cherfi raconte cette année 1981 qui fut l'une des plus chaudes de sa vie. Cette année-là, il est le premier jeune de la cité à conquérir le bac. Personne ne pouvait imaginer qu'un ressortissant algérien puisse réussir sa scolarité. Cela ne satisfera personne, sauf sa mère pour qui cette réussite donne un sens à ce qu'elle a sacrifié. C'était bien elle qui avait promis à son fils de ne plus croire en Dieu s'il menait à bien ses études. Le reste de la cité y voit comme un acte de traîtrise...

1981, c'est aussi le retour de la gauche au pouvoir, l'espoir d'une grande fraternité entre les hommes quelles que soient leurs origines. Curieusement, c'est dans les cités que l'arrivée de la gauche au pouvoir entraîne le plus de craintes. De la gauche, les immigrés algériens n'ont retenu que Mitterrand, le ministre qui a fait couper la tête de nombreux de leurs compatriotes.

Ma part de gaulois est aussi le récit d'un jeune homme tiraillé entre deux cultures, deux peuples, deux familles, deux territoires, de quelqu'un qui ne peut être ni tout à fait algérien, ni tout à fait français.

Nous avons beaucoup aimé ce texte qui, en passant, nous aide à comprendre pourquoi certains refusent  la connaissance et le savoir et tentent presque désespérement d'en empêcher l'accès aux autres. Rien que pour cela, ce récit aurait mérité tous les prix. Nous en recommandons chaudement la lecture à tous les enseignants...


Les aventures extravagantes de Jean Jambecreuse, artiste bourgeois de Bâle

Harry Bellet en Babel

En 1515, le jeune peintre Jean Jambecreuse rejoint Bâle pour parfaire son apprentissage et y apprendre le latin. Il va s'y frotter aux plus grands penseurs de l'époque comme Erasme ou Léonard de Vinci. Fabliau moderne, ce roman bien documenté est fait de fureur, de grivoiseries et de paillardises. N'hésitez donc pas à vous lancer dans cet ouvrage inspiré de la vie du peintre Hans Holbein, Jambecreuse en allemand.

Lu par Pierre


Vie de ma voisine

Geneviève Brisac, Grasset

Lors de son déménagement, une romancière est abordée par sa voisine qui l'invite chez elle pour parler de Charlotte Delbo*. Ce sera pour Jenny (la voisine) l'occasion de raconter le siècle : l'immigration de sa famille juive polonaise en 1924, la révolution russe, l'occupation, les déportations. Jenny perdra toute sa famille, mais, ni les deuils, ni les tragédies ne parviendront à l'affaiblir. Elle deviendra institutrice et transmettra savoir et connaissance aux enfants, seuls remparts aux barbaries.

Nous avons vraiment beaucoup aimé ce livre qui emprunte à la fois au roman et au récit. L'écrivain est à l'écoute de son personnage et rend justice à ceux qui ont pu garder vivant le goût de la fraternité et de l'utopie.

* Charlotte Delbo est née en 1913. Femme de lettre, elle s'est engagée dans la résistance. Elle a connu la déportation.

Lu par Pierre


L'arracheuse de dents

Franz-Olivier Giesbert en Folio

D'aventures en aventures, elle a tout connu. La révolution française, les guerres de Vendée, la guerre de sécession, les guerres indiennes, la bataille de Little Big Horn font partie de son monde. Elle a rencontré Louis XVI, Washington, La Fayette et même Napoléon. Elle cherche toujours à infléchir le cours de l'histoire, redressant les torts et faisant justice elle-même. Mais oui, si elle est truculente, scandaleuse, aventurière, c'est aussi une tueuse. Elle ? C'est Lucile Bradsock, femme de pouvoir, mais aussi dentiste ! Donc attention, elle ment comme une arracheuse de dents !!!


Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ?

La valse des arbres et du ciel

Jean-Michel Guenassia, Albin Michel

«  Je tiens à être honnête avec ceux qui me liront, mais surtout avec moi-même. Ces souvenirs heureux sont tout ce qui me reste et je ne veux pas qu’ils soient gâchés. Un jour, ce journal sera découvert, et cette histoire sera révélée. Pour qu’elle reste secrète […] il aurait fallu que je brûle ce carnet, mais je ne peux m’y résoudre, car il constitue l’unique lien qui me relie à lui et, dans ces pages, je peux relire notre histoire et retrouver ma jeunesse. »

Dans ce roman, Jean-Michel Guenassia évoque les deux derniers mois de la vie de Van Gogh et sa rencontre avec Mademoiselle Gachet. Narratrice de cette histoire, Marguerite Gachet nous raconte sa passion et son amour pour le peintre, jusqu'au fameux jour du 29 juillet 1890.

Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé?

Un roman passionnant à lire avec un petit recueil des peintures de Van Gogh à vos côtés!

Lu par Isabelle


Le voyage d'Octavio

Miguel Bonnefoy chez Rivages poche

Le voyage d'Octavio  est celui d'un analphabète vénézuélien, qui à travers d'épiques tribulation, se réapproprie son passé et celui de son pays. Il tombe amoureux d'une comédienne, travaille pour une bande de brigands "chevalresques", organise des cambriolages et, enfin, débute un grand voyage qui porte son nom.

Magistralement écrit par Miguel Bonnefoy (que nous venons de recevoir à la librairie dans une des plus belles rencontres que nous ayons jamais organisée), nous nous réjouissons pour vous de la lecture que vous ferez des 3ème et 7ème chapitres. Deux morceaux de sucre qui réjouissent une journée !


Par amour

Valérie Tong Cuong chez Lattès

Le Havre, la France occupée, l'exode des familles, les enfants envoyés dans le nord de l'Afrique pour les sauver, les exactions allemandes, la résistance, la répression, les pères à la guerre dont on n'a pas de nouvelles, les bombardements de la ville par l'aviation anglaise, la faim, les nombreux morts et, comme si cela ne suffisait pas, la tuberculose... Dans cet univers de violence, d'abjections, une famille tente de survivre, de rester unie, de sauvegarder ce qu'elle peut d'éthique, de sens du bien commun. Et, comme en contrepoint de ses horreurs, la grâce de l'écriture de Valérie Tong Cuong !

Par amour complète une oeuvre qui enthousiasme chaque fois nos lecteurs. Les autres titres remarquables de Valérie Tong Cuong sont Providence, L'armoire magique, L'atelier des miracles et Pardonnable impardonnable (tous parus au format de poche).

Par deux fois, Valérie Tong Cuong s'est promenée sur nos terres pour rencontrer ses lecteurs et les étudiants qui lisent ses romans en fin de secondaire.

Lu par Marie, Julie et Pierre


Gabacho

Aura Xilonen chez Liana Levi

Liborio est un enfant des rues. A la poursuite du rêve américain, il a fui le Mexique pour traverser la frontière au péril de sa vie. Narrateur de sa propre histoire, Liborio raconte ses galères de jeune clandestin qui croise sur sa route des gens parfois bienveillants et d'autres qui veulent sa peau. Mené tambour battant, ce roman retrace donc le parcours chaotique de Liberio, parfois hilarant, toujours douloureux. Picaresque et moderne, Gabacho mêle images poétiques, argot et inglenol. C'est ébouriffant !


Un fauteuil sur la Seine

Amin Maalouf au Livre de poche

En racontant la vie et les aventures des 18 personnages qui se sont succédés sur le 29ème fauteuil de l'Académie française depuis 1634, Amin Maalouf fait revivre 4 siècles de l'histoire de France. C'est intéressant, truffé d'anecdotes et super amusant à lire.


Trois jours et une vie

Pierre Lemaitre au Livre de poche

A la fin décembre 1999, à Beauval, un enfant de six ans disparaît. Dans ce pays au rythme aussi lent que la pousse des arbres dans les forêts qui l'avoisinnent, la disparition du petit Rémy est considérée par les habitants comme annonciateur de catastrophes à venir. Ce ne sera pas faux ! Pour Antoire, douze ans à l'époque des faits, tout commença par la mort d'un chien. Une mort violente qui le placera au centre d'un drame que ses épaules de gosse ne devraient pas  pouvoir supporter.

Un roman prodigieux dont le lecteur sort bouleversé.

Lu par Françoise, Solange et Pierre


Les putes voilées n'iront jamais au Paradis

Chahdortt Djavann, Le livre de poche

Elles sont belles, elles ont à peine douze ans et elles ont des rêves de princesses, d'études et de voyages. Mais voilà, elles habitent à Téhéran et leur destin les conduit inexorablement dans un voyage au bout de l'enfer des mollahs, leur haine de la chair, de la femme et de son corps, du plaisir. Les témoignages des prostituées que le régime assassine, pend et lapide dénonce la tartufferie de ceux qui célèbrent la mort en criant "Allah Akbar" pour mieux lui imputer leurs crimes.

Ces deux gamines, les voix de ces femmes assassinées, si nombreuses resteront à jamais en vous. Nous suivons Chahdortt Djavann depuis longtemps (la muette, la dernière séance), et ce roman est à couper le souffle.

Lu par Françoise et PIerre


La sainte famille

Florence Seyvos chez Points

Deux enfants, Suzanne et Thomas, mais surtout Suzanne... Une maison... Une maison pour un gosse, c'est protecteur, c'est chaud, c'est être choyé, c'est la famille. Parlons-en de la famille de Suzanne et Thomas : une mère autoritaire, une tante sévère, une autre un peu simple d'esprit, un oncle presque pervers et, tant qu'à faire, un maître d'école sadique. C'est peu pour se construire. Et Suzanne, devenue adulte, de revisiter ces moments, ces lieux où tout s'est joué.

Du grand art ! Florence Seyvos est déjà venue trois fois sur nos terres visétoises. Ce roman tout à la fois de force et de douceur nous donne envie de l'inviter à nouveau. Si nos agendas mutuels s'accordent...

Lu par Solange et par Pierre


Police

Hugo Boris au Livre de poche

Erik, Aristide et Virginie sont gardiens de la paix, flics si vous voulez... Un soir d'été caniculaire, ils font équipe pour une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Virginie comprend que  pour la personne qu'ils escortent, le retour au pays est synonyme de mort garantie. Certes, ensemble ils représentent les forces de l'ordre. Mais si le mot "ordre" leur convient, "force" les incommode. Et sous l'uniforme, qui sont-ils ? Ont-ils le droit d'être des hommes et des femmes qui réfléchissent ? Toutes leurs certitudes explosent dans ces quelques heures de huis-clos face à un homme tétanisé par son destin.

Un formidable roman de réflexion par un auteur dont nous avions déjà remarqué le précédent roman Trois grands fauves.


Lucie ou la vocation

Maëlle Guillaud chez Pocket

Lucie étudie la philosophie. A-t-elle bien choisi ? Elle ne supporte plus cette overdose de savoir et cette compétition permanente. Après un séjour à Taizé, elle sent que sa vie a pris sens. Lucie est amoureuse. Eperdument. Elle sait que la foi existe.

Et puis, tout va très vite !

Au coeur de Paris, elle vit quelques jours avec les novices d'un couvent. Elle se sent sereine, enveloppée par l'amour de Dieu. Deux ans plus tard, elle prononce ses voeux. Et pourtant, les règles internes sont strictes, parfois impitoyables.

  "La foi est bien plus qu'un combat, c'est une guerre de chaque instant. Il faut approcher Dieu, lui obéir"

Malgré les renoncements quotidiens, les humiliations et l'ascèse, Lucie rêve d'absolu et s'interdit des pensées "mauvaises". Résistera-t-elle tandis que son amie Juliette, qui ne comprend pas son choix, lui répète à l'envi que la vie ne doit pas être une punition.

En posant la question de la foi et en révèlant sa puissance à tout exiger, Lucie ou la vocation entre en résonance avec l'actualité.


Ils n'avaient pas le même nez !

Petit Pays

Gaël Faye chez Points

- La guerre entre les Tutsi et les Hutu, c’est parce qu’ils n’ont pas le même territoire?
- Non, ce n'est pas ça, ils ont le même pays.                                                                                              - Alors... ils n'ont pas la même langue?                                                                                                       - Si, ils parlent la même langue.                                                                                                                   - Alors, ils n'ont pas le même dieu?                                                                                                             - Si, ils ont le même dieu.                                                                                                                             - Alors... pourquoi se font-ils la guerre?                                                                                                       - Parce qu'ils n'ont pas le même nez.                                                                                                                                                                                                                                                                              Burundi, début des années nonante. Gabriel, dix ans, vit avec son père français, sa mère rwandaise et sa petite sœur Ana. Il passe son temps libre avec ses copains dans « L’impasse », le quartier général de leur petite bande, et volent des mangues aux arbres des voisins pour les revendre et se faire un peu d’argent de poche. Bref, une enfance paisible et heureuse.

Mais les tensions entre les Hutu et les Tutsi sont de plus en plus fortes et bientôt les premiers affronts ont lieu, obligeant chacun à prendre position pour les uns ou les autres. Gabriel ne comprend pas pourquoi on se fait la guerre, surtout pour une histoire de nez. Il trouve alors une échappatoire dans la littérature et les histoires.

Un premier roman émouvant sur la jeunesse heureuse de ces enfants et leur brutale perte d’innocence.

En musique : https://www.youtube.com/watch?v=XTF2pwr8lYk

Coup de cœur d’Isabelle et de Anne et même de tout le monde


Si vous commencez ce livre, vous ne pourrez plus vous arrêter !

Le dernier des nôtres

Adelaïde de Clermont-Tonnerre au Livre de poche

Dresde, 1945. Werner Zilch nait au milieu des bombardements. Une vingtaine d’années plus tard, nous le retrouvons à New-York. Adopté lorsqu’il était enfant, il ne sait rien de son passé ni de sa famille biologique et est devenu un jeune entrepreneur assoiffé de réussite et de reconnaissance.

Lors d’un déjeuner avec son meilleur ami et associé Marcus, Werner croise le regard d’une jeune femme. C’est le coup de foudre. Il en est sûr, c’est la femme de sa vie. Il tente une approche, échange quelques mots. Mais l’homme qui accompagne la jeune femme est peu disposé à la laisser s’entretenir avec lui… Loin d’avoir dit son dernier mot, Werner trouve un audacieux subterfuge pour revoir la belle inconnue. Quelques jours plus tard, il reçoit un coup de téléphone de la jeune femme. Son nom est Rebecca.

« L’attirance entre Werner et Rebecca est immédiate, puissante, charnelle. Werner veut régner, Rebecca veut s’affranchir de son milieu. Elle est la femme de son ascension et il est l’homme de son émancipation. Rien ne semble s’opposer à eux. Une révélation vient briser cet élan net. Un interdit trop violent pour qu’ils puissent continuer à s’aimer. »

« C’est une histoire d’amour interdite à une époque où tout est permis.» (Adélaïde de Clermont-Tonnerre)

Coup de cœur !


Personne n'est protégé de la fin d'un amour...

Beaux rivages

Nina Bouraoui au Livre de poche

"J'ai écrit ce livre pour tous les quittés du monde. Pour ceux qui ont perdu la foi en perdant leur bonheur. Pour ceux qui pensent qu'ils ne pourront plus vivre sans l'autre et qu'ils ne sauront plus aimer. Pour comprendre pourquoi une rupture laisse si désarmé. Et pour rappeler que l'amour triomphera toujours. En cela, c'est un roman de résistance"

Nina Bouraoui

Un texte somptueux à partager avec nos grands adolescents. Vraiment, ce roman est magnifique et mérite le détour de votre lecture.


Boussole

Mathias Enard chez Babel

Prix Goncourt 2015

Le narrateur s'appelle Franz Ritter. Il est insomniaque. De minuit à sept heures le matin, il ne dort pas. Du moins, c'est ce qu'il dit... Alors, il nous raconte sa vie, ses voyages, l'Orient. Istanbul, Téhéran, Damas, Palmyre se succèdent. Le récit est formidable, envoûtant et d'une érudition qui ne demande qu'à se laisser conquérir. Un tout grand prix Goncourt !

Nous aimerions recevoir Mathias Enard dans nos murs. On ne sait jamais, restez attentifs.

Lu par Solange et par Pierre


La source

Anne-Marie Garat chez Babel

C'est parce que Lottie, la vieille dame nonagénaire, se prend d'amitié pour la narratrice, qu'elle déroule pour elle le fil de sa vie. Tout commence quand elle a douze ans.  Elle surprend un homme, un bébé sur le dos, qui tente de s'introduire dans la maison du domaine des Ardenne. N'y trouvant personne, il laisse le bébé sur le sol et une enveloppe sur un guéridon. Ne sachant que faire de l'enfant, les propriétaires le confient à Lottie qui, par la même occasion, fait son entrée au domaine. Elle y demeurera toute sa vie et y croisera tous ces personnages qui peuplent les histoires qu'elle raconte et qui sont partis aux quatre  coins du monde, de l'Afrique aux forêts du Yukan en passant par le Tonkin. Qu'ajouter encore ? Eh bien que la narratrice ne fait pas partie du roman par hasard... Mais ça, nous vous laissons en découvrir la raison.

Lu par Solange


Lila

Marilynne Robinson en Babel

Lila a été enlevée à sa famille par Doll, une vagabonde. Lila a grandi sur les routes de la Grande Dépression qui a jeté tant d'indigents par les chemins... Quand Doll disparaît, la jeune fille trouve refuge dans une petite ville de l'Iowa, où le vieux révérend Ames la prend sous sa protection. Petit à petit, Lila se laisse apprivoiser par ce vieil homme austère, au point de l'épouser alors qu'il  a l'âge d'être son père.


En attendant Bojangles

Olivier Bourdeaut, en Folio

Raconté à hauteur d'enfant, ce conte, qui évoque inévitablement l'univers poétique et fantaisiste de Boris Vian, enchante. Il nous balade dans un quotidien synonyme de château en Espagne, de danse et de musique (Mr Bojangles, bien sûr), porté par une mère fantasque dont le prénom varie au gré de l'imagination de son mari, amoureux éperdu et compagnon de fantaisie.

Sous des airs joyeux transparaissent toutefois mélancolie et cruauté : du réel, de la raison, de tout ce qui empêche de danser en rond... De la dérive, quand l'excès devient démence. À quel point peut-on échapper à la vie conventionnelle, jusqu'où peut-on partager la folie de la personne aimée? Comment se construire dans le monde avec des bases si marginales?

Olivier Bourdeaut, dont la prose chantante et imagée « fait sourire les larmes et pleurer l'allégresse » (J. Garcin), signe ici son premier roman, beauté mélancolique qui nous fera valser longtemps.

COUP DE COEUR lu par Anne, Camille et Marie

Résultat de recherche d'images pour "en attendant bojangles folio"


Les Nuits de laitue

Vanessa barbara, Z-a

Après 50 années passées avec Ada, avec qui il partageait une égale passion pour le chou-fleur à la milanaise et les documentaires animaliers, Otto se retrouve seul. Mais alors qu’Ada participait intensément à la vie du voisinage, Otto est solitaire et ronchon. Aussi, ce voisinage loufoque – un préparateur en pharmacie obsédé par les effets secondaires indésirables des médicaments, un facteur fantasque qui confond les destinataires, un centenaire japonais persuadé que la Seconde Guerre mondiale n’est pas finie, … – ne le réjouit plus autant qu’avant. Et, en lecteur passionné de romans noirs, Otto l’insomniaque soupçonne le voisinage de lui cacher quelque chose…

Un village et des personnages hauts en couleur qui composent un roman drôle et tendre, tout à fait réjouissant. Prix du premier roman étranger 2015.

Lu par Anne et Camille


Tout ce qui est solide se dissout dans l'air

Darragh McKeon, 10/18

26 avril 1986. Ce jour-là, à Moscou, un petit prodige de neuf ans joue du piano ; sa tante travaille à la chaîne et tente de faire oublier un passé de dissidente ; un chirurgien aux amours déçues s’abrutit dans le travail ; Dans la campagne biélorusse, un ado s’apprête à partir à la chasse avec les hommes. Mais l’aube, ce matin-là, est étrangement rouge, et les animaux ont un comportement étrange.

26 avril 1986. Dans la centrale de Tchernobyl, quelque chose vient de se passer. Le monde va changer. La vie de milliers de gens aussi.

Un roman choral magnifique dans lequel chaque personnage va être touché par la catastrophe nucléaire, une catastrophe dont les autorités n’ont cessé de minimiser les conséquences. C’est aussi l’histoire d’humains et de leurs états d’âme, sur fond de guerre froide. On comprend pourquoi ce livre a été élu « Meilleur premier roman étranger 2015 » par le magazine Lire ! 

Lu par Anne

 


La femme qui fuit

Anaïs Barbeau-Lavalette, Le Livre de poche

L’auteure, intriguée par sa grand-mère qu’elle n’a pas connue, décide de mener son enquête pour savoir qui était cette femme qu'elle n'a rencontrée que deux fois. Nous plongeons ainsi dans la vie de Suzanne : née à Ottawa, cette enfant rebelle part vivre à Montréal après l’adolescence, où elle se lie d’amitié avec les membres d’un groupe artistique. L’un d'eux deviendra le père de ses enfants. Mais en tant que femme qui aspire au voyage, à l’engagement et à la liberté, son rôle de mère lui parait asphyxiant. Une situation qui la mène vers un choix décisif.

Véritable plongée dans le Montréal de la 2ème moitié du XXème siècle, ce roman parle des femmes, de leurs blessures et de celles qu’elles infligent, de leur combat incessant, de leurs amours, de leurs révoltes. Un roman sur la liberté, et le prix à payer pour y accéder. C’est magnifique ! Prix des libraires québécois 2016.

Lu par Anne, Isabelle et Mélissa

  


Les ennemis de la vie ordinaire

Héléna Marienské chez Folio

L'un boit. L'autre sniffe. Un troisième fornique. Ajoutons l'achat compulsif, l'addiction au sport, au poker et à la drogue. Ils sont ainsi quelques-uns à confier leur addiction à une psychologue qui tente une thérapie d'un nouveau genre. Ils n'y trouveront que la polyaddiction. Chacun y épousera l'addiction de tous les autres devant une psy complètement dépassée par les événements. Héléna Marienské nous présente une comédie hilarante, absolument réjouissante et  complètement immorale.

Lu par Pierre


Sais-tu pourquoi je saute ?

Naoki Higashida, J'ai lu

Nous ne connaissons pas l'autisme, ou mal. Le peu que nous en savons nous est transmis par une amie qui a un enfant autiste. Ce livre, et le traducteur le dit fort bien, est une sorte de Scaphandre et le papillon de l'autisme. Un enfant nous raconte l'autisme de l'intérieur. Il répond aux questions que nous nous posons. Il y en a 58. Ce livre nous a aidés à comprendre qu'il y a, à l'intérieur du corps d'un enfant autiste, un esprit aussi curieux, subtil et complexe que le nôtre, le vôtre...


L'autre Joseph

Kéthévane Davrichewy en 10/18

Vous ne connaissez peut-être pas Sosso. Vous connaissez probablement Joseph Djougachvili. Si non, vous connaissez Staline. Eh bien, ce sont les  trois noms du même personnage. Mais c'est d'un autre Joseph dont Kéthévane Davrichewy nous parle. Il s'agit de Joseph Davrichewy ou Davrichachvili, son arrière-grand-père, camarade de jeux de Staline puisque né dans la même ville de Gori et à la même époque. Des bagarres de gamins aux activistes de la révolution, Kéthévane ne nous épargne rien des parcours des deux personnages. Et vous découvrirez que ce n'est peut-être pas un hasard si la ressemblance physique des deux Joseph est si frappante...


Titus n'aimait pas Bérénice

Nathalie Azoulai en Folio

Prix Médicis

Ecoute, si ça peut t'aider, pense qu'à la fin, quand Pyrrhus sera mort, elle avouera à Hermione qu'elle ne lui était pas indifférente. Ce brûleur de villes, cet ennemi juré, eh bien, oui, elle l'aime! Dès à présent, je veux l'entendre, ce revirement, ne me donne pas une Andromaque trop blanche, souille-la un peu...
Mais c'est impossible...
Je te dis qu'elle est séduite, qu'Andromaque aime Pyrrhus. Que l'amour se glisse n'importe où, corrompt toutes les puretés.

                             

Retour sur la vie de Racine.

Quelles furent ses expériences, ses contemplations, sa formation, pour parvenir à disserter de manière si experte de l'amour, et de ses pièges?
La fascination que le dramaturge a entretenu avec les mots et leur force, la syntaxe et ses vertiges, la musicalité sans musique... tout y est traité, et le lecteur vit ses pérégrinations au siècle de Louis XIV.

Et puis, l'amour!

Comment l'auteur concevait-il ce sentiment puissant? Loin d'un romatisme naïf et sirupeux, il semblait voir l'amour comme un leurre dévastateur. Non comme un salut, plutôt comme une malédiction... Tragique source d'illusion, promesse d'un bonheur évanescent, cause d'erreurs, de tromperies, de bévues violentes et d'affres langoureux.

Pourquoi?

Des éléments de réponse sont présents dans ce livre...


L'arbre du pays Toraja

Philippe Claudel en Livre de poche

Avoir cinquante ans, est-ce la vieillesse de la jeunesse ou la jeunesse de la vieillesse ? Le narrateur, au milieu de sa vie, vient de perdre un ami cher. Il s'interroge sur le sens du mot vivant, sur la place que nous accordons à la mort dans notre vie. Il revient aussi sur son enfance, la façon dont elle nous façonne et sur ce qu'il en reste. Le narrateur dresse à l'occasion le portrait de trois femmes  sublimes : sa maman, son ancienne épouse, son amante.

Ne boudez pas ce roman d'une grâce et d'une délicatesse infinie, qui, au passage, nous offre une rencontre avec Milan Kundera et le sens de son oeuvre.

J'ai lu ce roman en une fois, presque en apnée, le premier jour  de l'an, me réjouissant à l'avance d'une année littéraire qui ne peut commencer mieux.

Lu par Pierre.


Vous n'aurez pas ma haine

Antoire Leiris, Livre de poche

Un texte poignant écrit par Antoine Leiris quelques jours après l'assassinat de sa femme au Bataclan. Il raconte comment, malgré tout, la vie doit continuer.

Lu par Anne


D'après une histoire vraie

Delphine de Vigan, Livre de poche

Prix Renaudot 2015

Après le succès de Rien ne s'oppose à la nuit d'aucuns se demandaient ce que Delphine pourrait bien écrire "après ça" ou, au mieux, ce qu'elle pourrait bien écrire maintenant. La réponse de l'écrivaine est cinglante. Là ou certains attendaient une nouvelle auto-fiction, elle répond "oui à moins que...". Aux amateurs d'une réflexion plus philosophique sur le métier d'écrire, elle écrit "oui à moins que..." A celles et ceux qui adorent le romanesque, la fiction, elle dit "oui à moins que...". Cela donne un roman extraordinaire doté d'une mécanique que tout lecteur aurait jugée inimaginable. Sur l'échelle de Richter de la vérité, tout est possible, vraisemblable ou tout est faux ou, peut-être est-ce en partie vrai ou en partie faux. Aux lecteurs de faire leur nid... Et à celles et ceux qui diraient, le livre lu, que c'est un thriller, Delphine de Vigan imposerait un "oui à moins que...".

Bref, un prix Renaudot mille fois mérité pour un roman qui n'a pas son pareil.

Lu par Béatrice, Christelle, Solange et Pierre

Rappelons que Delphine de Vigan est venue deux fois sur les terres de l'Oiseau-lire pour rencontrer ses lecteurs et parler avec les étudiants des écoles qui nous sont proches.


Le marchand de sable

Lars Kepler en babel

Stockholm, la nuit est glaciale. Un jeune homme déambule le long d'une voie ferrée. Il est en état de choc. Il est incapable d'expliquer ce qui lui est arrivé. De ses propos presqu'incohérents, on comprend qu'il avait disparu depuis treize ans, victime probable, avec sa petite soeur, d'un tueur en série appelé Jurek Walter et qui croupit en prison depuis plus de dix ans. Où était séquestré ce jeune homme et où est la petite soeur ?

Suspense, stress, rebondissements et ambiance noire font de ce texte un thriller magistral. C'est sûr qu'avec ce "Marchand de sable" vous ne vous endormirez pas facilement.

Lu par Solange


Soeurs de miséricorde

Colombe Schneck en Livre de poche

Pourquoi Azul, une jeune femme mère de deux enfants, née en 1967 en Bolivie, dans un paradis naturel où les fruits, les fleurs, les couleurs prospèrent, sacrifie-t-elle son eldorado pour l'Europe ? Colombe Schneck propose un texte presque kaléïdoscopique dans lequel les valeurs d'amour, de beauté, de bonté et de miséricorde télescopent la vieille Europe et sa vénalité. En fin de roman, Azul s'interroge : "Elle se dit que si par une étrange idée quelqu'un raconte son histoire dans un livre (elle se trouve bien orgueilleuse, on ne consacre pas des livres à des femmes de ménage), elle serait heureuse de pouvoir témoigner que des inconnus, vivants ou morts, par leurs actes ou leurs mots, l'ont aidée." Au lecteur parfois de s'émouvoir, parfois de s'indigner...

Il est possible que Colombe Schneck nous rejoigne sur nos terres visétoises. Soyez attentifs et consultez souvent notre agenda à partir de la page d'accueil du site.

Lu par Pierre


Nikolski

Nicolas Dickner, Libretto

Ce roman, prix des libraires québécois en 2006, raconte le destin de trois protagonistes approchant la vingtaine.

Il y a le narrateur "dont le nom n'a pas d'importance", libraire dans une librairie d'occasion à Montréal, qui ne se sépare jamais de son compas Nikolski qui pointe inexorablement vers cette petite ville éponyme de l'Alaska. Cet objet, c'est le seul lien qu'il a jamais eu avec son père.

Il y a Noah, qui décide de s'installer à Montréal pour étudier l'archéologie, après avoir mené une vie nomade avec sa mère.

Enfin, il y a Joyce, descendante d'une longue lignée de pirates à l'imagination enflammée, qui migre de Tête-à-la-baleine vers Montréal dans l'espoir de retrouver sa mère. Elle y travaille dans une poissonnerie et joue les pirates informatiques pendant son temps libre.

Autour de ces trois personnages solitaires et déracinés, qui se croisent sans se connaître dans les rues de Montréal, il est question de gênes communs et d'un livre sans couverture, fil rouge du roman...

Le style est frais, teinté d'humour et intelligent. Un roman de dix ans qui mérite d'être (re)découvert!  

Lu par Anne


La saison des Bijoux

Eric Holder, Points

Les Bijoux sont une famille, une famille amoureuse du vent et du plein air. Il y a Bruno, le père ou plutôt l'homme. Il y a Jeanne. C'est sa femme. Elle est belle à couper le souffle. Ils se sont aimés jeunes. La vie les a séparés, la vie les a réunis. Le parcours de Jeanne pendant sa longue disparition de la vie de Bruno et la façon dont il la reconquiert vaut déjà un roman. Il y a Alexis leur fils et Virgile, vieux serviteur retraité d'une chanteuse à succès. Ambulants, les quatre s'installent sur le marché de Carri pour proposer bagues et shamballas et autres bijoux de fantaisie. Mais voilà, l'accueil est tout sauf chaleureux. C'est qu'un certain Forgeaud a la mainmise sur les lieux. Trente ans de marché, trente ans de dérives quant au bénéfice personnel qu'il perçoit à placer les étals sur la place. Et en plus, il aime les femmes. Enfin, il est plus apte à conjuguer le verbe niquer que le verbe aimer. C'est que le gaillard se donne de "l'épaisseur". Et la belle Jeanne, pulpeuse à souhait, ne peut le laisser de bois.

Les moments de violence alternent avec les moments d'allégresse. La saison des Bijoux aurait fait un superbe roman pour cet été. Mais patience, il ne paraîtra que fin août ou début septembre.

Lu par Pierre


Les gens dans l'enveloppe

Isabelle Monnin (avec Alex Beaupain pour la musique à télécharger) au Livre de poche

Isabelle Monnin a acheté sur internet un lot de 250 photographies d'une famille dont elle ne sait rien. Comme cela ! Pour rien ! Fantaisie de romancière, peut-être ? Toujours est-il qu'ayant reçu les photos, elle décide d'inventer l'histoire de cette famille. Aussitôt dit, aussitôt fait et cela nous donne le roman, la première partie du livre. Sauf qu'un soir, Isabelle Monnin décide de partir à la recherche de cette famille. Elle la retrouve. Et ces gens lui racontent leur vraie histoire. C'est la deuxième partie du livre. La troisième tient dans la rencontre de l'auteure avec le chanteur Alex Beaupain qui trouve que ce serait bien d'en faire des chansons de ces deux histoires. Ce sera la troisième partie du livre que vous pourrez télécharger !

Nous avons beaucoup aimé le tout !


L'argent des autres

Justin Cartwright, Babel

Une galerie de portraits...

Julian Trevelyan-Tubal a fragilisé l'établissement bancaire de son père en investissant dans des produits toxiques.

Son père, Sir Harry, en serait probablement horrifié, mais une sénilité sévère le préserve heureusement de ce triste spectacle.

Conséquence collatérale, un auteur dramatique ne reçoit plus la rente que le vieux Sir lui versait en échange de la promesse de ne plus jamais entrer en contact avec sa femme.

Ajoutons une infirmière patiente et gentille, une blogueuse attachante et naïve, secouez le tout et vous obtenez un roman tragicomique, portrait d'un monde où certains tiennent le haut du pavé grâce à l'argent des autres qui n'en ont plus...

Toute resssemblance avec le monde dans lequel nous devons bien vivre serait, bien sûr, purement accidentelle !!!


La piste noire

Asa Larsson au Livre de poche

Lorsque Rebecca Martisson quitte l'hôpital psychiatrique, elle occupe immédiatement le poste de procureur auxiliaire. En quelques mots, son travail consiste à aider les enquêteurs dans leurs recherches, surtout quand elles piétinent. Et justement ! Au bord d'un lac gelé, dans une cabane, un pêcheur découvre le corps torturé de Inna Wattrang. Une très, très belle femme, porte-parole de Mauri Kallis, un industriel dont l'ascension fulgurante fascine toute la Suède. La structure du roman peut étonner puisque l'auteure alterne les éléments de l'enquête avec des digressions importantes sur les personnages parfois énigmatiques qui interviennent dans le roman. A la fois roman et roman policier, La piste noire assaisonne avec succès blanchiment d'argent, perversion, tricheries, profits et magouilles. Le tout très bien écrit... A vous d'en profiter.

Lu par Solange


Je voyage seule

Samuel Bjork, Pocket

Nous n'en dirons pas trop. Ce roman est un polar. Tout juste, nous préciserons quelques lieux : la Norvège, une maison de repos, une forêt, un lac. Quelques personnages peut-être ? Un commissaire, une petite fille de six ans, un informaticien doué, un pasteur et une policière très  observatrice. Et cela donne ? Un roman sans temps mort,  mêlant habilement tension et angoisse. Un roman glaçant comme cette  inscription pendue au cou des victimes : Je voyage seule. Les amateurs se régaleront !

Lu par Solange


L'innocence des bourreaux

Barbara Abel, Pocket

Des gens normaux, des gens sans histoire, des gens qui font leur course dans une superette. Sauf que ces courses, ils les font le mauvais jour, à la mauvaise heure. A celle choisie par un jeune délinquant en manque de coke pour braquer le magasin. Un petit hold-up, sans ambition, qui devrait se terminer très vite et donner un sujet de conversation à celles et ceux qui en sont témoins. Sauf que tout tourne mal, que les rôles s'inversent, que le passé des uns et des autres n'est pas toujours brillant. Elle sera décidément ténue la différence entre le statut de victimes et celui de bourreaux.

Un huis clos pour décrire un acte quotidien qui conduit aux enfers !!!


J'aimais mieux quand c'était toi

Véronique Olmi au livre de poche

Nelly est comédienne. Ce soir, quand débute la représentation, elle reconnaît l'homme qui occupe le cinquième rang. Il l'a quittée il y a peu et, si elle l'aime toujours, elle a refoulé jusqu'à son nom. Déstabilisée, l'actrice s'effondre sur la scène. On la retrouve assise sur un banc de la gare de l'Est, en pleine nuit. Elle revisite cette journée qui l'a amenée là.

Lu par Pierre


Les promesses

Amanda Sthers au Livre de poche

Alexandre est le héros de ce roman. La vie lui promet tout : argent, bonheur, amour et soleil (surtout celui de l'Italie). Héritier d'une riche famille, la vie lui rappelle que toutes les promesses ne seront pas tenues quand il perd son père accidentellement pour un pari stupide. En somme, c'est la première fois qu'il se montre supérieur à son père. Ce sera la dernière ! L'événement pèsera-t-il sur sa vie ? Probablement. Il ne l'empêchera pas d'en jouir, d'avoir des amis fidèles, des amantes... Les promesses est un roman tout en sensualité qui raconte les hommes qui jouissent de l'existence et font des dégâts dans le coeur des femmes qui ont voulu les aimer. Laure est de ces femmes. A vous de la découvrir...

Lu par Pierre


La femme qui pleure

Zoé Valdés, Arthaud

C'est en 1936 que la photographe Dora Maar rencontre Picasso et devient sa maîtresse, sa muse et sa victime. C'est pour la peindre que Picasso utilise lignes, courbes, angles.  Et la femme qui pleure, c'est Dora Maar. Quelques années après la rupture avec le peintre, Dora Maar part quelques jours à Venise pour, au gré des ruelles et des canaux, tenter de se reconstruire une vie de femme. C'est dans cette escapade vénitienne que Zoé Valdès se glisse dans l'âme de Dora Maar pour livrer un roman rude dans lequel l'art sous toutes ses formes croise le fer avec une passion amoureuse et sans limite.

Lu par Solange


Les corps inutiles

Delphine Bertholon au Livre de poche

Clémence a 15 ans lorsqu'elle est agressée, en plein jour, en pleine rue par un inconnu armé d'un couteau. Clémence s'en sort, avec de la chance, grâce à sa présence d'esprit. Clémence s'en sort bien, elle n'a pas été violée. Au fond, de quoi se plaindrait-elle? Et pourtant, cette agression est un traumatisme terrifiant. Il inaugure 15 ans de silence, 15 ans d'insensibilité, 15 ans de vengeance à assouvir. Le roman de Delphine Berthoton oscille sans cesse entre la Clémence de 15 ans  dont l'adolescence est dénitivement ravagée et la Clémence de 30 ans qui assume avec peine les conséquences physiques et psychologiques de son passé.

Voilà un roman extraordinaire, presqu'écrit avec le couteau de l'agression inaugurale, qui se lit comme un thriller et qui, dans une vie idéalisée, ne devrait pas échapper à des dizaines de milliers de lecteurs. Epoustouflant donc !

Delphine Bertholon est déjà venue deux fois dans notre librairie. Un troisième retour est prévu, d'autant plus que des classes d'étudiants la demandent pour parler de son premier roman, Twist.

Lu par Françoise, Béatrice et  Pierre


Camille, mon envolée

Sophie Daull au livre de poche

"Dans les jours d'après, nous distribuerons tes soixante-dix-sept peluches, une par une ou deux par deux, à des fossés dans les campagnes, à des clairières, à des rochers. C'est joli, ces ours, ces lapins, ces petits chats abandonnés sur les tapis de mousse, prenant la pluie sous les marguerites."

Ce texte est une oeuvre de résistance, de résistance au plus triste, au plus insupportable, la perte d'un enfant de 16 ans. Camille avait juste 16 ans quand une fièvre l'a emportée.

"Moi qui aimais tant te voir de loin, maintenant je suis servie - je ne te vois plus du tout".

Pour que ceux qui sont toujours entourés de leurs enfants mesurent mieux leur chance. Ce livre est vraiment beau...

Lu par Anne, Isabelle et Solange


L'ascendant

Alexandre Postel, Folio

D'emblée le narrateur semble vous prendre à témoin. En réalité, c'est à un psychiatre qu'il raconte les événements. Comment, en l'espace de cinq jours, il en est arrivé là. Comment depuis l'annonce de son père qu'il ne voyait guère à l'organisation des obsèques, il est passé d'une découverte terrifiante à un comportement effroyable. Comment, de faux pas en faux pas, il en est arrivé à cette situation cauchemardesque.

C'est un livre trouble, inquiétant qui laisse à son lecteur le choix entre empathie, révolte ou effroi.

Lu par Anne et Pierre


Le printemps des barbares

Jonas Lüscher, J'ai lu

Preising, héritier d’une importante société de télécommunication, a pour principe de ne jamais prendre aucune décision. Il se complaît dans une nonchalance patentée.

Aussi, quand son subalterne l’envoie en voyage en Tunisie pour une affaire accessoire, il ne voit rien à redire. Il ne se rebiffera pas non plus face aux événements, tantôt cocasses puis barbares, que lui réserve son séjour au Thousand and one Night Resort, hôtel luxueux situé en plein désert, qu’ont élu une horde de jeunes traders de la City pour célébrer le mariage de deux des leurs.

Après la nuit de noces, pleine d’excès en tous genres, le réveil va être glacial et la gueule de bois des plus dures pour ces jeunes loups de la finance…  

Fresque au vitriol des comportements humains quand le monde s’effondre et conte philo-ironique d’une époque qui est la nôtre : celle la rentabilité à tout prix, Jonas Lüscher pose la question… « Et si notre civilisation ne tenait finalement qu’à un fil ? ».

Lu par Béatrice et Pierre


Danser les ombres

Laurent Gaudé, Babel

Laurent Gaudé, coup de coeur : presqu'un pléonasme! L'auteur du Soleil des Scorta nous envoûte cette fois en plein coeur d'Haïti, terre de croyances vaudoues, et nous fait écouter plusieurs voix...

Celle de Lucine, partie de Port-au-Prince pour aider ses soeurs dans l'éducation de ses neveux. Lorsqu'elle revient à la capitale par devoir, sa jeunesse et ses désirs l'assaillent à nouveau et lui redonnent l'élan qu'elle avait oublié, et tant d'espoirs...

Nous entendons la voix de Saul, enfant bâtard d'une famille richissime qui, en tant qu'infirmier, se sent investi de la mission d'aider les plus démunis. Et puis il y a tous ceux qu'on retrouve "Chez Fessou", une ancienne maison close transformée en lieu de rendez-vous pour ceux qui souhaitent refaire le monde: vieux claudiquants, jeunes infirmières, Tess.

Mais alors qu'à leurs oreilles bruissent encore les rires et les promesses de la veille, la terre fait elle aussi entendre sa voix... Haïti, en 2010. Quelques secondes, et ces gens que l'on s'est pris à aimer, tremblent. La ville colorée de vie se transforme en montagne de décombres, corps hurlants et yeux hagards.  

Une fissure dans la terre, un séisme dans les âmes. La terre se referme. Aux hommes, il faudra la force de se relever.

Gaudé est un prodige de la tragédie et, dans la lignée d'Ouragan, il nous emplit à nouveau des cris de la Nature et des Hommes, à la fois horribles et sublimes.  

Lu par Anne, Christelle


Barcelona

Grégoire Polet, Folio

Si vous n'avez jamais lu les romans de Grégoire Polet (Madrid ne dort pas; Excusez les fautes du copiste; Leurs vies éclatantes), voici une bonne occasion de découvrir son style. Adepte des romans polyphoniques qui font s'entrecroiser divers personnages dans un décor défini, Polet nous fait visiter, après Madrid et Paris, la magnifique et contrastée ville de Barcelone.

Une visite guidée par les yeux de passants comme on en croise tous les jours, écrins de mondes dont on ne sait rien. Les mots de l'auteur belge nous permettent de saisir des bribes de ces vies fugaces, des rêves évanescents et des liens parfois solides qui entremêlent les uns et les autres, au gré des hasards.

Gaudi, la mer, le soleil, l'histoire, l'architecture et le football en toile de fond, des Barcelonais, des expat', des sans-papier, des journalistes, des jeunes et des vieux, des vivants et des survivants, des casaniers et des voyageurs, tous les contrastes sont saisis sous la plume d'un auteur que, décidemment, on adore!

Lu par Anne


La fractale des raviolis

Pierre Raufast, Folio

Nous vous donnons le début du livre. Le reste est un roman gigogne qui met en place un engrenage qui devrait vous plaire. En fait, personne n'a été déçu par ce roman depuis sa parution chez Alma en 2014.

"Je suis désolée, ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance". Je comprends que l'on puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par curiosité, par habitude, par intérêt, par gourmandise, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non.

 


L'audience

Oriane Jeancourt Galignani, Livre de poche

Deborah Aunus, jeune enseignante et mère de trois enfants, a eu des rapports sexuels avec, non pas un, ni deux, ni trois, mais quatre de ses élèves. Tous étaient majeurs. Mais, au Texas, il s 'agit d'un crime passible d'emprisonnement depuis 2002.

Un livre époustoufflant, inspiré par une histoire vraie, sur un ultrapuritanisme qui fait froid dans le dos.


Petits arrangements avec nos coeurs

Camille De Peretti, Livre de poche

Camille a 26 ans. Dix ans après avoir rompu avec Stanislas, elle décide de retrouver ce premier amour. Jeune tradeur, Stanislas succombe une deuxième fois au charme de la belle. Ils s'amusent, sortent et dépensent... puis s'ennuient. Ils décident alors d'entreprendre une traversée des Etats-Unis. Ce seront 6000 kilomètres de mensonges et de vanités !!!

Vous pouvez aussi lire notre chronique consacrée au dernier livre de Camille De Peretti, Blonde à forte poitrine que vous trouverez dans la rubrique "littérature francophone".


Amours

Léonor de Récondo, Points

Début du 20ème siècle. Victoire, mariée avec Anselme de Boisvaillant, semble se complaire dans la stérilité d'un mariage arrangé. Et quand le ventre de Céleste, la petite bonne de 17 ans s'arrondit, la décision tombe : cet enfant sera celui du couple, l'héritier espéré, la preuve sociale de la légitimité du mariage. Mais Victoire n'a pas la fibre maternelle et encore moins pour un enfant qu'elle n'a pas conçu et qu'elle laisse dépérir dans un couffin sous le piano qu'elle martelle. N'en disons pas plus... Tout finira dans une explosion des barrières sociales, des convenances pour conduire Victoire su le chemin de l'enfer, dixit monsieur le Curé !

En une phrase : dire qu'on n'a pas le choix, c'est toujours faire le choix d'un moindre bonheur !

"Pietra Viva" le précédent roman de Léonor de Récondo faisait partie de notre sélection de 24 auteurs et romans franophones en 2014. Ce roman est maintenant paru en collection de poche.

Lu par Anne et Solange


Le roi disait que j'étais diable

Clara Dupont-Monod, Grasset

C'est un roman. Aucun de nous n'était présent dans la France du XIIème siècle pour vivre aux côtés d'Aliénor d'Aquitaine. Ni même aux côtés de Louis VII, son époux, qui la fit reine de France. Elle est ambitieuse, libre, un peu sorcière et surtout conquérante. Lui est pieux, timoré mais amoureux. Un amour impossible puisqu'Aliénor, pourtant peu vertueuse, a toujours déserté le lit conjugal. Un récit à deux voix dans le Moyen Age des croisades et des troubadours !

"Ce ne sont pas des hommes de pouvoir, non. Ce sont des puissants. Des hommes chargés de la régulation d'un monde dont ils sont coupés. Ils n'ont pas eu d'enfance souriante, donc ils ignorent le regret. Ils ont oublié l'herbe qui a porté leur premiers pas. Ils n'ont aucune idée de ce que représente un sac de froment, un plan de bataille, une veillée. Ils ne savent rien. Alors ils imaginent. Ils écrivent des lois qui se heurtent sans cesse au déroulement des choses mais ils n'admettront jamais leur défaite. Ils continuent d'écrire des règles dans la pénombre de leurs salles, feront et déferont des vies avec l'ardeur idiote du joueur qui ruine sa famille. Et ces hommes ont décidé pour moi" - Clara Dupont-Monod, pages 133 et 134 du livre.

Comme quoi, en presque mille ans, les "hommes de pouvoir" ont bien peu changé !


Les nuits de la Saint-Jean

Viveca Sten, Le livre de poche

Après La Reine de la Baltique et Du sang sur la Baltique, tous deux récemment parus en poche, Viveca Sten revient avec un troisième opus des enquêtes de Thomas Andreasson, toujours accompagné de son amie d'enfance Nora Linde.

Nora vient de découvrir que son mari la trompe et se retire avec ses enfants dans la demeure familiale de l'île de Sandamn. Tandis qu'ils jouent dans les bois avoisinants, ses deux garçons tombent sur un membre de corps humain enfoui sous la neige. Apprenant la découverte macabre, Nora avertit son ami Thomas et la disparition inexpliquée d'une jeune fille quelques mois auparavant va remonter à la surface et troubler la vie de la petite communauté qui vit sur l'île. 

Deux récits alors vont se dérouler sous l'œil hagard du lecteur : celui de l'enquête et, en parallèle, celui d'une famille désœuvrée de Sandhamn au début du XXe siècle.

Ces deux histoires vont-elles se rejoindre et révéler les motifs de ce crime obscur?

Un roman tragique et haletant, où la haine et le désir de revanche sur le destin se transmettent de génération en génération…


Confiteor

Jaume Cabré, Babel

Adria grandit à Barcelone dans les année 50. Il essaye de satisfaire au  mieux les ambitions démesurées que ses parents ont pour lui. Mais, un jour, il entrevoit la provenance douteuse de la fortune familiale, issue d'un magasin d'antiquités extorquées sans vergogne.

50 ans plus tard, avant que sa mémoire l'abandonne, Adria met en forme le récit familial  en écrivant à la femme de sa vie. De l'inquisition à la dictature espagnole et à l'Allemagne nazie, d'Anvers au Vatican, vies et destins se répondent pour converger vers Auschwitz-Birkenau.


Meurseault, contre-enquête

Kamel Daoud, Babel

Il est le frère de l'Arabe tué par un certain Meursault dont le crime est relaté dans un célèbre roman du XXème siècle. Septante ans après les faits, Haroun redonne un nom et une  histoire à Moussa, mort par hasard sur une plage d'Alger trop ensoleillée.

Prix Goncourt du premier roman et hommage rendu à L'étranger de Camus, nous vous recommandons fortement cette lecture.


Pardonnable, impardonnable

Valérie Tong Cuong, J'ai lu

Milo est dans le coma après une chute à vélo. Le problème est que Milo, du haut de ses douze ans, était censé faire ses devoirs plutôt que de parcourir les chemins de campagne à vélo. Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est le ciment de la famille qui vole en éclat. Pardonnable, impardonnable est un des plus grand succès de notre librairie depuis le passage de Valérie Tong Cuong dans nos murs. Valérie est aussi l'auteure de L'atelier des miracles et de Providence.

Deux textes de Valérie Tong Cuong,  parus début de ce millénaire,  sont réédités. Il s'agit de Gabriel et de Où je suis.


Bilqiss

Saphia Azzedine, J'ai lu

Dans un pays où la charia est strictement appliquée, Bilqiss est condamnée à la lapidation pour avoir lancé l'appel à la prière à la place du muezzin. Bilqiss refuse de se soumettre à ceux qui parlent au nom d'Allah. Bilqiss est le roman d'une femme frondeuse qui se répproprie son Dieu et ne craint pas de mourir pour rester fidèle à elle-même.


Du sang sur la glace

Jo Nesbo, Folio policier

Il n'est pas tueur à gages par goût, par passion, par cynisme, par violence. Non, il est tueur à gages juste parce qu'il n'a trouvé que cela à faire. Et quand son patron lui demande "d'expédier" une nouvelle personne, que cette personne est la femme dudit patron et qu'au moment fatal, il en tombe amoureux, sa vie de tueur va prendre une toute nouvelle direction. Voilà un roman noir qui nous présente une histoire  noire sous un angle très intattendu, celui du tueur. Et oui, toute l'histoire est en "je" et c'est dans la tête du tueur que le lecteur se trouve. J'ai trouvé ce roman génial !


Debout-Payé

Gauz', Livre de poche

                           

Hitler, Staline, Pinochet, Bongo, Saddam Hussein... Autant chez le dictateur la moustache est signe extérieur d'épanouissement personnel, chez la femme, surtout adolescente, la moustache est source de mal-être.

"Debout-Payé" désigne l'ensemble des métiers qui consiste à rester debout pour gagner sa pitance.

De son expérience de vigile dans de grandes boutiques de luxe des Champs-Élysées, Gauz' a tiré un roman d'une drôlerie et d'une profondeur incroyables!

Originaire d'Abidjan, l'auteur fait preuve d'une distanciation critique et d'un sens de l'observation remarquables. Il scrute, avec ironie, l'évolution de nos sociétés marchandes au consumérisme effréné.

Le lecteur se laisse prendre au plaisir infini de son sens de l'observation sans compromis. Certains passages du livre sont littéralement irrésistibles... Par exemple, les différents types de réactions des clients lorsqu'à leur passage retentit l'alarme du portique de sécurité... ou encore la perte du toucher donc de la tendresse dans nos contrées.

C'est un livre important, un livre marrant, un livre interpellant.

(Et pour poursuivre votre lecture, ne ratez pas le très bon film de Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon, La loi du marché).

Lu par Fabrice.


Shâb ou la nuit

Cécile Ladjali, Babel

Les parents de la petite Cécile se sont contentés de lui dire qu'ils étaient venus la chercher dans une grande maison en Suisse. Ses parents auront toujours le verbe rare. Bien plus tard, la découverte de son extrait de naissance lui apprend que sa maman biologique l'avait  appelée Roshan, ce qui signifie "lumière" en persan. Cécile entreprend alors de reconstituer l'histoire de Roshan. Shâb ou la nuit est un roman splendide, emblématique du travail de Cécile Ladjali sur les mots et leur pouvoir. Ce livre a été primé par nos lecteurs comme leur meilleure lecture de l'année lors de sa parution chez Actes Sud en 2013.

Vous retrouverez Cécile Ladjali dans Illettré, roman paru le mois dernier et chroniqué par nos soins dans la rubrique "littérature francophone". Cécile Ladjali nous fera le plaisir de sa visite cette année encore. La date reste à convenir.


Le palais des glaces

Tarjei Vesaas, Babel

Une cascade figée par le gel et un palais de glace forment un paysage de légende dans un automne norvégien qui n'en finit pas. Deux fillettes, Unn et Siss,  se trouvent, se découvrent et scellent un pacte. Le lendemain, Unn disparaît.

Ce roman, magnifique de tendresse et de poésie, flirte avec les légendes venant du froid et sert une histoire dont le mystère s'épaissit de page en page.


Arrêtez-moi là

Iain Levison, Liana Levi

Charger une cliente à l'aéroport pour la ramener chez elle au terme d'une longue course, c'est le souhait de tous les chauffeurs de taxis. Mais voilà, pour vous, ce sera le début des ennuis. Déjà, la femme n'a pas de quoi vous payer et vous invite à attendre dans sa maison qu'elle trouve l'argent. Cette maison est pourvue de grandes fenêtres (surtout n'y touchez pas). Ensuite, heureux de la belle somme reçue, vous chargez gratuitement deux jeunes femmes ivres dont une se "répand" dans la voiture. Vous devez nettoyer le taxi à la vapeur (ce qu'il  ne faut jamais faire, surtout si vous avez mis les mains sur les grandes fenêtres de la maison d'un inconnue). Après avoir commis ces erreurs grossières et si une enfant disparaît, ne vous étonnez pas que la police vous demande des comptes. Eh oui, nous savons que vous n'êtes pas coupable mais vous avez commis une dernière faute : mésestimer la capacité des policiers à se tromper...

Ce roman est juste génial. C'est une charge impitoyable contre les dérives du système judiciaire américain. Nous l'avions déjà relevé lors de sa parution en français et lors de sa parution en poche. Arrêtez-moi là faisant l'objet d'un film, nous nous permettons de réinsister...


Dix-sept ans

Colombe Schneck, J'ai lu

A faire lire à celles et ceux qui penseraient encore qu'un avortement est un événement banal dans la vie d'une femme.

Nous recevrons Colombe Schneck au printemps pour son très beau nouveau roman Soeurs de miséricorde. Elle sera interrogée sur 17 ans par deux étudiantes en dernière année du secondaire.


Dans le jardin de l'ogre

Leïla Slimani, Folio

"Non, ce n'est pas moi, c'est quelqu'un d'autre qui souffre.

Moi, je n'aurais pas pu souffrir autant.

Anna Akhmatova

Il n'y a plus beaux que ces vers de la poétesse Anna Akhmatova pour parler de Adèle. Adèle heureuse avec son mari, mais qui ne peut s'empêcher de collectionner les conquêtes, d'offrir son corps au plus grand nombre, offrir un corps que rien ne rassasie, offrir son corps jusqu'à en devenir esclave.

Un premier roman magnifique, féroce et viscéral. Il n'a pas eu le succès que j'espérais lors de sa parution. Alors j'insiste et le promeus à nouveau lors de son passage en poche.

Lu par Pierre.


Le violoniste

Mechtild Borrmann, Le livre de poche

"Je n'ai jamais possédé un violon doté d'une pareille sonorité. Il me semble que mon âme suit les sons de l'ombre la plus profonde à la lumière la plus vive". C'est peut-être cette phrase de son aïeul qui incite Sacha, petit fils du célèbre violoniste Ilja Grenko, à partir à la recherche de cet instrument d'une valeur inestimable. Deux générations les séparent. Entre les deux, le KGB, le goulag, des meurtres...

Original et passionnant, ce thriller vous tient en haleine jusqu'à sa dernière page !


L'amour et les forêts

Eric Reinhardt, Folio

Au début, Bénédicte avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, lui racontant une folle journée de rebellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de son existence, mais aussi le début de sa perte.

Le récit poignant d'une émancipation féminine laborieuse où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement.


De l'horrible danger de la lecture

Voltaire, Folio Sagesses

"Il se pourrait, dans la suite des temps, que de misérables philosophes, sous le prétexte spécieux, mais punissable, d'éclairer les hommes et de les rendre meilleurs, viendraient nous enseigner des vertus dangereuses dont le peuple ne doit jamais avoir de connaissance. Et, de peur que la tentation diabolique ne leur prenne de s'instruire, nous défendons aux pères et aux mères d'enseigner à lire à leurs enfants. Et, pour prévenir toute contravention à cette ordonnance, nous leur défendons de penser, sous les mêmes peines"

"Ce qui me console, c'est que tous les hommes, dans le siècle où j'ai vécu, étaient montés au dernier échelon de la folie ; il faudra bien qu'ils en descendent, et qu'ils y en ait quelques-uns parmi eux qui retrouvent enfin un peu de raison"

Et dans Femmes, soyez soumises à vos maris...

"... Son courage égale ses connaissances ; aussi n'a-t-elle pas été élevée dans un couvent par des imbéciles qui nous apprennent ce qu'il faut ignorer, et qui nous laissent ignorer ce qu'il faut apprendre."

Que dire de plus, que dire de mieux ? Ce petit recueil dans la collection Folio Sagesses a sa place au fronton de tous les tableaux dans toutes les classes du royaume. Trois euros cinquante pour une leçon d'intelligence, ça n'est pas cher payé, n'est-il pas ?


L'art d'écouter les battements de coeur

Jan-Philipp Sendker, Livre de poche

Croyez-vous en l'amouir ? Si oui, ce roman vous rassurea. Si non, vous risquez de vous laisser convaincre. Mais attention ! Nous ne parlons pas de ces explosions de passion par lesquelles nous brûlons de posséder l'autre, mais bien d'un amour qui insuffle du sens à la vie.

Julia, jeune avocate à New-York, décide de s'envoler pour la Birmanie. Elle veut tenter de percer le mystère des vingt premières années de vie de son père, disparu depuis quatre ans...

Une histoire empreinte de spiritualité et de romantisme et digne d'un conte de fée.

Le deuxième volet de cette histoire Un coeur bien accordé vient de paraître. Ne vous privez surtout pas !

Lu par Béatrice


En finir avec Eddy Bellegueule

Edouard Louis, Point

Eddy habite dans un bled du Nord de la France. Là où les hommes triment à l'usine, les femmes aux caisses des supermarchés. Dans une maison délabrée (pas assez d'argent pour réparer les fenêtres cassées) mais avec une télévision devant laquelle on passe tout son temps. Un univers où les hommes sont des durs.
Mais Eddy est maigre et a des allures efféminées. Cette différence, qu'il ne s'explique pas, lui vaut tous les surnoms, de tarlouze à tapette en passant par pédale, et tous les traitements: sa vie de collègien devient infernale...

Edouard Louis nous plonge dans un quotidien oppressant, dans la violence des mots et des actes d'un milieu totalement fermé sur lui-même. C'est une écriture franche, sans tabou, impitoyable. Certaines scènes vous donnent des hauts le coeur, longtemps encore après la lecture. C'est un livre terrible, mais très bon!

Lu par Anne et Pierre


Du sang sur la Baltique

Viveca Sten, Livre de poche

Sur la petite île de Sandhamn, en Suède, la mort a encore frappé. Ce n'est pas la première fois (voir  La reine de la Baltique, publié maintenant en livre de poche). Invités de marque dans ce nouveau roman qui ne délivre son assassin que dans les toutes dernières pages : la corruption, l'infidélité et le poids du scandale. La vie quoi ! Donc, par une belle journée de juillet, le voilier qui fait la course en tête lors de la populaire régate du pays, abandonne soudainement. Son skipper vient d'êre abattu. Le tir vient de la droite, là où se trouvent tous les bateaux, là où observent tous les curieux. Des milliers de suspects...

A découvrir aussi La reine de la Baltique paru en livre de poche et Les nuits de la Saint-Jean qui vient de paraître chez Albin Michel.


La lettre à Helga

Bergsveinn Birgisson, Points

"« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible.

Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage."

Rien à ajouter, si ce n'est que cette lettre est émouvante de sincérité...

Lu par Anne

 


Trois grands fauves

Hugo Boris, Pocket

Danton, Hugo, Churchill... Trois êtres qui ont regardé la mort dans les yeux, trois hommes qui ont vécu plus fort, plus grand, plus intense... Trois hommes qui se sont crus immortels et qui ont obtenu l'immortalité... Trois fauves dont les vies nourrissent toujours notre présent. Repaissez-vous de ces morceaux de vies de ces trois très grands personnages !


Intrigue à Giverny

Adrien Goetz, Livre de poche

Très étonnante cette nouvelle intrigue que doivent démêler Pénélope et Wandrille dans cette enquête. Plusieurs questions se posent. D'abord une classique : qui a tué Carolyne Square et pourquoi (au passage, ladite Carloyne Square est l'une des grandes spécialistes de Monet et de son oeuvre) ? Ensuite, puisqu'on parle Monet, Giverny et peinture, la toile inédite de Monet que l'on tente de vendre au musée de Monaco pour célébrer le mariage du prince Albert et de Charlène est-elle authentique ou est-elle un faux ? Et enfin, quelle était la nature des relations entre Monet et Clémenceau pendant la guerre 14 ? Tout finit par prendre sens mais quelle était donc l'étrange vie du paisible Monet ?

Lu par Pierre


Ce que murmurent les collines

Scholastique Mukasonga, Folio

Le Rwanda. La mort frappe les enfants, la peste décime les troupeaux, la sécheresse provoque la famine, la guerre ravage les collines. Et les mots de Scholastique Mukasonga nous enchantent au travers de six nouvelles qui murmurent à l’oreille le cours du Rukarara, qui entremêlent les contes et les traditions, qui enchantent autant qu’elles émeuvent.

Un petit bijou dans lequel nous vous conseillons de vous investir…

Lu par Solange


Il pleuvait des oiseaux

Jocelyne Saucier, Folio

Sous ce magnifique titre se cachent de drôles d'oiseaux... ceux qu'une photographe va découvrir dans les denses forêts de l'Ontario, au Canada, alors qu'elle effectue un reportage sur les survivants des grands feux qui ravagèrent la région quelques décennies plus tôt. Ils sont deux -ils étaient trois- à s'être retirés du monde pour vivre en hommes libres, au gré de saisons.   

Mais l'arrivée de la photographe, suivie de près par celle de Marie-Desneige, va bouleverser leur petit monde d'hommes revenus de tout.

Une plume excellente, des histoires de vie déroutantes, un univers incroyable... un vrai coup de coeur!

Lu par Anne


Le fémur de Rimbaud

Franz Bartelt, Folio

Etre un bon brocanteur, ce n'est pas arriver à vendre le vase de Soisson. Etre un bon brocanteur, c'est arriver à vendre le vase de Soisson plusieurs fois. Et Majésu est un bon brocanteur, un parmi les meilleurs, capable de vendre une chaussette trouée de Rimbaud, un portrait du Christ à l'encre de Chine et mille autres raretés. Bref, un bonimenteur, un bateleur, un prince de l'escroquerie ! Une vie rôdée qui bascule le jour où il rencontre Noémie, fille d'un couple richissime, qu'il emballe à coups de boniments. Le mariage est inévitable ainsi que la guerre conjugale qui l'accompagnera.

Et c'est drôle... C'est ciselé, pesé, mesuré... Il n'y a pas d'argot mais on dirait quand même du Audiard !


Qu'est-ce que vous voulez voir ?

Raymond Carver, Points Signatures

Dans ce recueil de nouvelles, Raymond Carver s'introduit dans la vie de couples à la dérive et nous livre des moments de vie, odyssées minuscules où des êtres s'acharnent à se donner encore un peu d'amour.

C'est limpide et beau comme une prairie rendue immaculée par la neige tombée la nuit.


Plonger

Christophe Ono-dit-Biot, Folio

Un homme part à la recherche de la femme qu'il a passionnément aimée. Elle était artiste et s'appelait Paz. Elle est partie, le laisant seul avec leur petit garçon. Pour son fils, il remonte le fil de leur amour et essaye de comprendre les raisons de sa fin.

Un livre magnique couronné par le Grand Prix de l'Académie française et le prix Renaudot des lycéens en 2013.


La cravate

Milena Michiko Flasar, Points

Bribe par bribe, ils se livrent l'un à l'autre. Le premier est Taguchi, "l'ermite", vingt ans, qui vient de quitter la chambre dans laquelle il s'est cloîtré pendant deux ans. C'est un hikikomori. Le second est Ohara. Ohara a été licencié par son entreprise et n'a jamais osé avouer sa déchéance à son épouse. Il passe depuis ses journées au parc. C'est lui l'homme à la cravate. Un banc du parc sera le témoin de la rencontre des deux personnages du roman. Ils s'observent, s'apprivoisent et se racontent dans ce texte qui "redonne un présent dense et regénérant à tous ceux qui ont trébuché un jour".

Un roman magnifique à l'écriture ciselée, faite de douceurs et de délicatesse et qui interroge ses lecteurs : si nous ne supportons plus le monde, est-ce parce que nous sommes fragiles ou parce que le monde est devenu invivable ?

Nous recevrons Milena Michiko Flasar et son traducteur Olivier Mannoni le jeudi 5 février à 20 heures. Faites bien circuler l'information.

 


Moment d'un couple

Nelly Alard

Juliette reçoit un coup de téléphone de son mari. C'est le moyen qu'il a choisi pour lui annoncer une liaison. Peu élégant, convenons-en ! Oui mais voilà, Juliette n'entend pas céder. Olivier est son mari et elle le garde. Ce roman propose donc un combat de géants, ou plutôt de géantes. La femme contre la maîtresse. Et l'homme au milieu ! Et pas seulement entre les deux femmes mais aussi au milieu de ses contradictions, de ses lâchetés. Et puis la chute du livre... Aaaah, quelle chute !

Un roman sur les nouvelles relations hommes/femmes, et bourré d'humour en plus !

Ce roman de Nelly Alard faisait partie de notre sélection 2013/2014 et a reçu un accueil plus que chaleureux de ses nombreux lecteurs. Elle a reçu le prix Interallié en 2013.

 

Anima

Wajdi Mouawad, Babel

« Les humains sont seuls. Malgré la pluie, malgré les animaux, malgré les fleurs et les arbres et le ciel et malgré le feu. Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids ».

Ce roman est un chef-d'oeuvre !

L'histoire, c'est celle de Wahhch. Un soir, il rentre chez lui et découvre le corps de son épouse, enceinte, poignardé au ventre. L'assassin a en outre violé Léonie dans la plaie (âmes sensibles s'abstenir). Wahhch ne souhaite plus qu'une chose: découvrir le visage de celui qui fut capable d'une telle horreur.

Dans sa quête pour retrouver le coupable, que tout le monde connaît mais que tous redoutent, Wahhch va également être rattrapé par les bribes de son passé. Où s'arrête la douleur?

Ce résumé est inutile si on ne précise pas que tous les chapitres sont narrés à travers les yeux et les sensations d'animaux: poisson, oiseaux, chat, singe, chien, araignée, rat,... Un véritable exercice de style et d'imagination!

On pourrait presque qualifier Anima de "roman oxymore", tant la beauté et l'horreur s'opposent et s'emmêlent dans ces lignes. Beauté de la prose (parfois poétique), des images, des sentiments. Horreur de la langue (crue), des images sanguinaires, des sentiments. Ce roman est une affirmation des contradictions de l'homme, et de son caractère animal. L'homme étant bien souvent le plus bestial de tous les animaux.

Mouawad est également l'auteur d'Incendies, une pièce de théâtre portée à l'écran sous le même titre. là aussi, un chef-d'oeuvre!

Lu par Anne


Mudwoman

Joyce Carol Oates, Points

Qui est Mérédith Neukirchen, première femme à devenir présidente d'université ? Brillante, irréprochable, intensément humaine et femme, elle se dévoue à sa tâche malgré les tracasseries d'un conseil d'administration uniquement masculin. Un voyage sur les lieux de sa naissance fait surgir les fantômes de son passé, fait resurgir Mudgirl, avatar enfant de Mudwoman. A moins que ce ne soit l'inverse !

Un roman magistral, meilleur roman étranger pour le magazine "Lire".

Lu par Pierre


L'entre-temps

René Guitton, Le Livre de Poche

L'histoire d'un fils, né dans un camp d'internement marocain, qui revient sur les lieux de son enfance. Les souvenirs affluent et avec eux une pléiade d'histoires. Celles des amis, des voisins, celle de sa mère et celle de la tragédie de l'Histoire. L'histoire d'un fils donc, qui par delà le temps, s'adresse à son père qui l'a façonné et fasciné. Un très beau livre entre roman et récit.

Lu par Pierre


Toute une histoire

Hanan El-Cheikh, Babel

C'est une histoire touchante et délicate qui vous est proposée. Kamleh vit au Sud-Liban. Analphabète, elle est promise à son beau-frère alors qu'elle n'a que 11 ans et mariée à 14 ans. Elle donnera très vite naissance à deux filles. L'une d'entre elles est Hanan, qui raconte dans ces pages l'histoire de sa mère, amoureuse d'un autre homme, aimant la poésie malgré son illetrisme et qui, bravant tous les usages, tentera d'obtenir le divorce. Un rapport mère-fille, tendre souvent, truculent parfois, qui ne vous laissera pas insensible. Vraiment un beau et bon livre !

Lu par Solange et Isabelle


Le soleil à mes pieds

Delphine Bertholon, Le livre de poche

« Quand on a une sœur, on n’est plus jamais seule » (D. Bertholon)

Il y a la petite, 22 ans. Fragile et ravissante, elle peine à se jeter dans le grand monde et se réfugie dans la solitude de son appartement. La grande, 24 ans, nymphomane, tyrannique et machiavélique, se nourrit de la dépendance affective qu’elle impose à sa cadette. Deux sœurs qui ont grandi avec un terrible secret et qui, dix-huit ans plus tard, se démènent pour tenter d’exister.

Entre ombre et lumière, la grâce s’invite toujours dans les romans de Delphine Bertholon, qui manie le style aussi bien que le suspense !

Delphine Bertholon nous a rendu visite deux fois pour rencontrer ses lecteurs et les étudiants des Athénées de Visé et Herstal.

 

Le Soleil à mes pieds

 

Lu par Pierre, Béatrice, Anne, Marie


La fabrique du monde

Sophie Van der Linden, Folio

Le récit bouleversant d'une jeune chinoise qui confronte le romantisme d'une gamine de dix-sept ans à la dureté de sa vie laborieuse dans une usine dans laquelle elle dort et travaille. Le boulot à une machine, toute la journée, sans loi, sans protection, sous le joug d'un contremaître qui, lui, a tous les droits. Un livre magnifique que nous avions proposé à la lecture dans notre sélection de l'année passée.

Ne sourtout pas croire que c'est loin la Chine ! Les négriers des temps modernes s'approchent de nos contrées. Il paraît qu'ils évitent l'impôt et traîtent le personnel comme des animaux. Il paraît même que d'aucun peuvent acheter des livres dans cette bétaillère.

Lu par Pierre


Louis et la jeune fille

Cécile Ladjali, Babel

Louis est soldat dans les tranchées. Il écrit. Il écrit à sa famille, ses proches pour maudire ou travestir la réalité de l'horreur vécue au quotidien. Il écrit pour rassurer, pour conjurer son épouvante.

Lorette est dactylo dans les années cinquante. Elle tape des lettres pour les vieilles du quartier, pour son père toujours absent, pour son fiancé si loin.

Louis et Lorette mènent leur vie dans l'écrit, à cinquante ans de distance. Deux vies parallèles qui finiront par se rejoindre en un point. C'est un livre magnifique. Ne passez pas à côté !

Nous recevrons Cécile Ladjali le 20 octobre (date à confirmer) pour une journée complète au Collège Sainte-Véronique à Liège. Elle rencontrera les étudiants, puis les rhétoriciens, les professeurs et ses lecteurs en soirée. L'année dernière, son roman "Shâb ou la nuit" a été plébiscité par nos lecteurs comme le meilleur roman de l'année.

Lu par toute l'équipe


Le garçon incassable

Florence Seyvos, Points

Un roman sur la résistance ! Un roman sur la solitude ! Un roman sur l'insoumission ! L'histoire de deux garçons incassables : Hervé et Buster. Hervé est fragile, c'est un enfant différent dont il émane une grande force. Buster, cest Buster Keaton, génie de la cascade périlleuse et du cinéma burlesque. Le second est insensible à la douleur tandis que le premier ne peut la dire. Il y a presque cent ans de différence entre ces deux êtres qui partagent la même volonté de vie.

Florence Seyvos était notre invitée en avril de cette année. Elle a recontré ses lecteurs en soirée et les élèves des écoles de Romsée, du Thier à Liège et de l'Athénée de Visé.

Lu par Morgane, Béatrice, Solange, Pierre.

N'oubliez pas d'acheter les DVD de Buster Keaton. Succès garanti auprès de vos enfants ! Si vous ne les trouvez pas, nous vous conseillerons une adresse géniale à Liège.

Buster Keaton


Le silence ne sera qu'un souvenir

Laurence Vilaine, Babel

A travers ce roman, c'est l'histoire des roms dans le XXème siècle qui est abordée. Le narrateur crie le malheur et la désolation de ce peuple au destin tragique, rejetté de toutes parts, sans patrie reconnue ou identité légitime. Comme ce livre est beau ! C'est une histoire terrible, parfois insoutenable, mais aussi resplendissante de beauté, de grâce, de lumières... Sompteux !

Lu par Solange


Notre-Dame du Nil

Scholastique Mukasonga, Folio

Notre-Dame du Nil est une institution pour jeunes filles riches, tenue au Rwanda par des religieuses belges. Parmi les pensionnaires, Virginia et Veronica, toutes deux Tutsi sont contraintes d'étudier plus que les autres pour mériter leur diplôme. En face d'elles, Gloriosa, orgueilleuse, fille de ministre et surtout Hutu. Jalousie, haine, rivalité, hypocrisie... Une marmite nauséabonde qui fut le terreau du génocide rwandais.

A lire, du même auteur, "Ce que murmurent les collines". Vous pourrez lire la chronique de ce recueil de nouvelles en allant sur l'onglet "littérature" de notre site.

Lu par Solange et Pierre


Bernadette a disparu

Maria Semple, 10-18

Décidément, Bernadette, ancienne architecte visionnaire, ne supporte plus Seattle, où elle a échoué pour suivre son mari, gourou chez Microsoft.

Tout va basculer lorsque Bee, quinze ans, réclame à ses parents une récompense pour son excellentissime bulletin de notes: un voyage familial en Antarctique!

Associale, agoraphobe, Bernadette disparait. Sa fille se lance à sa recherche et découvre, à travers lettres et autres documents, une mère extraordinaire et secrète...

Un roman, tendre et plein d'humour!

Lu par Morgane


Je vais mieux

David Foenkinos, Folio

Le mal du dos, le mal du siècle... cette rengaine devient le quotidien du héros de ce roman. Lorsque sa douleur n'a de cesse d'empirer, jusqu'à lui rendre la vie insupportable (voir ses notes quotidiennes entre 0 et 10/10 sur l'échelle de la douleur), notre quadragénaire se rend à l'évidence: ni les médecins, ni les magnétiseurs et autres professionnels du dos n'y changent rien... Le mal serait-il psychosomatique? Une vie de couple devenue monotone, un patron infect, des enfants qui quittent le nid...ne serait-ce pas là les vraies causes de la douleur? Il est donc temps de prendre les choses en main...

C'est avec tout son humour et son goût du détail original (aaah, la nappe cirée!) que Foenkinos aborde les sujets délicats qui font la vie d'un homme.

Lu par Anne


La ballade de Baby

Heather O’NEILL, 10/18

Baby a douze ans. Son père en a à peine quinze de plus. C’est lui qui l’élève, seul, depuis le décès de la maman. Il trimballe sa fille d’appartements misérables en chambres miteuses, et lui raconte des histoires folles entre deux doses de drogue. Baby erre dans les rues de Montréal, observe son entourage de son regard innocent : drogués, prostituées, clochards, ados rebelles en complet décrochage scolaire. Mais avec sa naïveté et son imagination, Baby voit de la beauté dans la misère, et aime les gens dès qu’ils l’aiment… jusqu’à être prête à tout pour garder leur amitié. Mais sa cour des miracles, alors qu’elle grandit, lui semble de plus en plus fade… il lui faut faire des choix. Comment choisir la bonne voie quand on a pour modèle un père irresponsable ?

Ce premier roman d'Heather O'Neill est un regard  sur le passage de l’enfance à l’adolescence, ses prises de conscience, ses inconséquences et ses rêves. Et sur une relation père-fille qui vaut de l’or, malgré tout. Une gamine hyper attachante, qu’on aurait bien envie de prendre par la main.

Lu par Anne


Le roman du mariage

Jeffrey Eugenides, Points

Madeleine, étudiante en linguistique, est amoureuse de Léonard, génie des sciences très perturbé, alors que Mitchell est fou amoureux de Madeleine… Ce trio va passer par de multiples étapes pour, finalement… on vous laisse le découvrir !

Une histoire de triangle amoureux qui ne se résume pas à ça: on parle de Barthes, de recherche scientifique, de quête spirituelle dans ce roman, le tout sur fond de campus américain et de premiers pas dans le monde du travail... un roman sur le passage à la vie active et les choix de vie, écrit avec brio.

Lu par Anne

Du même auteur:

Middlesex

Jeffrey Eugenides, Points

Calliope Stephanides naît dans une famille d’origine grecque sous les traits d’une jolie petite fille… Mais à quatorze ans, on lui découvre deux sexes… elle devient Cal, un garçon.

Ce cas d’hermaphrodisme viendrait-il de cette malédiction dont la grand-mère, Desdemona, est à l’origine ? Pour le découvrir, l’auteur nous retrace avec humour et verve l’histoire de cette famille, des origines à nos jours, de Smyrne à Détroit.

A la fois saga familiale et roman d'apprentissage, ce gros bouquin se déguste! Génial! 

Prix Pullitzer 2003

Lu par Anne


La grande course de Flanagan

Tom McNab, J'ai lu

Alors que les Etats-Unis s'enfoncent dans la crise de 1929, Charles C. Flanagan met en place la plus grande course à pied jamais organisée dans le pays. L'objectif: relier Los Angeles à New York en trois mois de course intense!

A Los Angeles, ils sont près de 2.000, venus de 60 pays, à se présenter sur la ligne de départ pour prendre le chemin de New York. Mais au fil des étapes, blessures, découragement, conditions météorologiques difficiles, abandons et embûches organisationnelles rythment la course. Le projet  fou de Flanagan ira-t-il à son terme?

Dans ce flot d'hommes et de (quelques) femmes, des liens se créent, l'histoire de chacun se révèle. On souffre de leurs blessures et de la chaleur, de la pluie et des crampes, on savoure les victoires et on pleure les défaites. Surtout, on découvre des Hommes, au fil des kilomètres.

Excellent !!!

Lu par Anne et Mélissa


Dans les forêts de Sibérie

Sylvain tesson, Folio

Un bijou, une merveille! Sylvain Tesson est un aventurier moderne et relève divers défis depuis quelques années. Dans Les forêts de Sibérie, il raconte cette expérience de 6 mois passés dans une cabane au bord du lac Baïkal, de février à juillet. Sous forme de journal intime, nous découvrons son quotidien, forcément peu trépidant, mais rempli des réflexions que lui inspire cette nature grandiloquente. L'homme, la nature, leur relation, la société moderne, l'amour, la solitude, la vie en communauté, la lecture, la contemplation, autant de sujets abordés au fil des jours dans ce carnet de bord qui vient de paraître en poche.
Un style magnifique, à la fois simple et travaillé, accompagne merveilleusement ses pensées... ce livre se déguste lentement, mais vraiment, il se savoure!

Lu par Anne

 

 

Création SIP