"Seule la raison de nos enfants fera barrage à la folie meurtrière"

L'école de la barbarie

Alain Bentolila chez First

Donner la maîtrise de la langue française, refuser de programmer l'échec et l'exclusion des enfants les plus fragiles, réconcilier spiritualité et laïcité...

Parce que seule, l'éducation de nos enfants pourra faire rempart à la barbarie, Alain Bentolila formule dans ce livre plusieurs propositions pour rénover l'école et en faire un lieu de tolérance, de diversité culturelle et de résistance humaniste.


Un jihad de l'amour

Mohamed El Bachiri avec David Van Reybrouck chez Lattès

Belge d'origine marocaine, Mohamed El Bachiri est musulman et vit à Molenbeek. Loubna Lafquiri, son épouse et mère de ses trois enfants, est décédée le 22 mars 2016 dans l'attentat du métro de Bruxelles. Depuis ce jour, il n'a cessé de transformer son chagrin en un message de paix et de tolérance.

Et si je n'avais pas vécu ce qui s'est passé

Et si on ne m'avait jamais offfert de tribune

Et si on ne m'avait jamais donné l'occasion de m'exprimer

Tu n'aurais jamais entendu ce que j'ai à dire

Moi, conducteur de métro

J'aurais été un de ces musulmans parmi tant d'autres

Que tu n'entends pas

Que tu ne vois pas

Mais qui sont si nombreux.

Dans une vie idéalisée, chacun partagerait cet hommage poétique à une femme et ce message d'amour et de fraternité.

Lu par Pierre


Mais qui sont les assassins de l'école ?

Carole Barjon chez Laffont

20 % des jeunes français savent à peine lire (idem chez  nous !)

Comment a-t-on pu en arriver là ? Qui sont les véritables responsables de ce désastre, de ce qu'on pourrait presque qualifier de "crime contre la société", au vu de la gravité du mal et de ses conséquences ? Quels sont les "fauteurs" de ces politiques éducatives, de ces nouveaux contenus, de ces nouvelles pratiques, de ces nouvelles règles ? Comment des gens en principe sains d'esprit ont-ils pu engendrer de telles aberrations ?


Essai sur les hommes de la terreur

Hans Magnus Enzensberger en Folio

"Plus on étudie leur mentalité, plus il devient clair qu'on est en présence d'un groupe de perdants radicaux. Toutes les caractéristiques se retrouvent ici : même désespoir dû à l'échec, même recherche de boucs émissaires, même perte du sens des réalités, même soif de vengeance, enfin le souhait, par l'escalade de la terreur, de devenir maître de la vie des autres et de sa propre mort."

80 pages à peine, lumineuses, qui nous aident à mieux comprendre !


La désobéissance civile

Henry David Thoreau

En juillet 1846, Henry David Thoreau est emprisonné pour avoir refusé, en signe d'opposition à l'esclavage et à la guerre contre le Mexique, de payer un impôt à l'Etat américain. Cette expérience sera à l'origine de cet essai paru en 1849 et qui fonde le concept de désobéissance civile. Ce texte influença Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela.


Les prédateurs au pouvoir

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot chez Textuel

"Cynisme et déni de la règle sont devenus le mode de fonctionnement normal des dominants. C'est en toute impunité que s'organise la corruption au profit d'une petit caste affamée d'argent (...). Il y a  bien sûr Donald, François, Marine et les autres, sur lesquels les Pinçon-Charlot alignent des chiffres irrréfutables. Ils jettent aussi leur lumière crue sur des pratiques d'une extrême violence : celles de la financiarisation des services à la personne ou la modialisation du droit de polluer avec le juteux trafic des crédits carbone. C'est une guerre qui est dénoncée dans ce petit livre, une guerre avec l'argent comme arme de destruction massive".

Un livre très instructif qui peut faire écho jusque dans la gestion de nos villes...


Le grand livre des échecs

Collectif aux éditions Atlas

Jeu de stratégie par excellence et discipline à la popularité incontestée, les échecs sont indémodables et permettent de mettre en oeuvre vos capacités d'analyse et de réflexion. Cet ouvrage clair et illustré est un outil incontournable pour aborder le jeu dans des conditions idéales, mais aussi pour progresser rapidement. Il vous permet d'intégrer les différentes techniques pour défendre et attaquer, de vous exercer à contraindre votre adversaire en exploitant ses faiblesses et de vous inspirer de parties célèbres.


Reconnaître le fascisme

Umberto Eco, Grasset

"Notre devoir est de le démasquer (le fascisme), de montrer du doigt chacune de ses nouvelles formes, chaque jour, dans chaque partie du monde".

Dans ce texte assez court, Umberto Eco propose une analyse des quatorze archétypes du fascisme primitif et éternel. Une urgence de lecture même si les aficionados des Le Pen, Poutine, Trump et autres Erdogan ne sont probablement plus capables d'en saisir la substance.


Nouvelles mythologies économiques

Eloi Laurent, Les liens qui libèrent

"Nous vivons une révolution technologique sans précédent - On préfère les migrants aux pauvres - On ne peut changer les règles européennes, il faut s'y conformer - L'Occident s'abîme dans un déclin inéluctable - L'écologie est punitive - La transition énergétique est ruineuse... Cet ouvrage déconstruit quinze idées économiques reçues qui se donnent pour des vérités scientifiques mais ne sont que des préjugés idéologiques.

Certes, quelques exemples donnés sont français, mais cela n'enlève rien à l'intérêt qu'aura ce livre pour celles et ceux qui sont prêts à confronter leurs idées à l'aune d'une autre analyse.


Les écrivains engagent le débat

Folio

De Mirabeau à Malraux, douze écrivains prennent la parole dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. La défense du drapeau tricolore, la loi sur la presse, l'intervention en Espagne, la répression après l'insurrection des canuts... Autant de discours, autant de voix éloquentes qui marquèrent l'histoire politique française.


Du courage

Isabelle Saporta chez Fayard

"Depuis 15 ans, j'assiste, atterrée, à la mise à mort des agriculteurs vertueux... Depuis 15 ans, j'observe les lobbys dicter leur tempo, usant de leurs vastes réseaux pour stopper les réformes qui sauveraient notre santé et l'environnement. Depuis 15 ans, je constate (...) les mêmes reculades, la même stigmatisation de Bruxelles, le même travail de sape des grands argentiers mus par leur seul intérêt. Pendant ces 15 ans, les politiques ont été incapables de tenir bon et de s'élever pour protéger nos enfants des pesticides ou pour que nous sachions enfin ce que nous mangeons. (...) Si nos dirigeants ne veulent pas changer le monde, nous si. Et du courage, nous en avons à revendre "

Isabelle Saporta

Voilà... C'est dit !


1917, l'année qui a changé le monde

Jean-Christophe Buisson chez Perrin

1917 est une année importante dans le déroulement de la Première guerre mondiale.

1917, c'est aussi l'année des deux révolutions en Russie. C'est aussi l'année où, pour la première fois, les Etats-Unis interviennent militairement en Europe.

1917, c'est encore l'année de la déclaration Balfour, qui promet aux juifs la création d'un Etat.

1917, c'est également l'émergence du mouvement dada, la naissance de l'art conceptuel, le premier disque de jazz, la création de la coupe de France de football, l'épopée de Lawrence d'Arabie, les apparitions de la vierge à Fatima...

1917, c'est une vingtaine de personnages en devenir comme Hitler, Staline, de Gaulle, Churchill, Roosevelt, Mussolini, Céline, Proust, Picasso, Marie Curie, Freud, Einstein...

1917  est enfin un livre remarquable qui nous convainc que "cette année sans pareille aura creusé la tombe de l'Europe des Empires au profit d'une nouvelle ère où la mondialisation de la puissance marchera de pair avec le  progrès technique et la brutalisation des êtres".

 


Zinc

David Van Reybrouck, Actes Sud

Tout le monde connaît la région de Moresnet. Eh bien, saviez-vous que ce minuscule territoire a été déclaré neutre après la chute de Napoléon et ce, jusqu'en 1919, faute d'un accord sur le tracé des frontières ? Et pour tout éclairer, il faut aussi savoir que se trouvait là un des plus importants gisements de zinc au monde dont l'exploitation a connu son apogée au XIXème siècle.

Cette histoire, David Van Reybrouck nous la racontera à travers le destin d'Emil Rixen. Cet homme, né en 1903, changera cinf fois de nationalité sans jamais traverser de frontières.

N'hésitez pas... Cet texte se lit comme un véritable roman.

Lu par Solange et Pierre

 


Gratitude

Oliver Sacks chez Christian Bourgois Editions

"C'est le destin de tout être humain que d'être un individu unique, de trouver sa voie, de vivre sa vie puis de mourir."

Durant les derniers mois de sa vie, Oliver Sacks rédige une série d'essais où il décrit de manière très émouvante ce qu'il ressentait alors qu'il tentait de parachever sa vie et d'apprendre à mourir. Quatre de ces textes courts sont rassemblés dans ce recueil et c'est un vrai  privilège que de pouvoir les lire.

Lu par Pierre

  


Remèdes littéraires

Ella Berthoud et Susan Elderkin chez Lattès

"Un bon imprimé vaut mieux qu'un comprimé".

Vous souffrez ? Vous souffrez d'agoraphobie, de la crise de la quarantaine, d'une jambe cassée, d'un chagrin d'amour, d'alcoolisme, de calvitie, de harcèlement, d'insomnie, de ménopause... ? Sachez qu'un livre peut avoir l'effet du meilleur des médicaments et peut vous sauver ! Si vous en doutez, vous trouverez dans ce recueil les meilleurs romans adaptés à votre cas. Essayez-les. Ils sont garantis sans effets secondaires.

 


Les sautes d'humour d'Albert Einstein

Propos réunis par Alice Calaprice, Payot

"Ce qui donne son sens à l'existence personnelle, c'est la conviction que notre combat et notre action sont justes ; mais si cette conviction n'est pas tempérée par l'humour, on devient insupportable".

Einstein aimait rire et faire rire, taquiner Dieu et réveiller les consciences. C'est probablement pour cela qu'il est devenu le plus populaire de tous les savants.

Nous nous sommes régalés à lire ces traits d'humour "touche-à-tout" comme : "Je m'en sors plutôt bien, si l'on considére que j'ai triomphalement survécu au nazisme et à deux épouses" ou "Si parfaites que soient les institutions démocratiques, elles ne valent pas mieux que les gens qui les mettent en oeuvre"

 


Le désastre de l'école numérique

Philippe Bihouix et Karine Mauvilly, Seuil

"Pendant que certains cadres de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans écrans, nous  nous lançons, sous prétexte de modernité, dans une numérisation de l'école à marche forcée - de la maternelle au lycée. Un ordinateur ou une tablette par enfant : la panacée ? Parlons plutôt de désastre.

L'école  numérique, c'est un choix pédagogique irrationnel car on n'apprend pas mieux - et souvent moins bien - par l'intermédiaire d'écrans. C'est le gaspillage de ressources rares et la mise en décharge de résidus dangereux à l'autre bout de la planète. C'est une étonnante prise de risque sanitaire (...) et c'est ignorer les risques psychosociaux sur des enfants déjà happés par le numérique"

Et quand on sait la somme astronomique que prétend investir la région dans cette numérisation de l'école, quand on sait les résultats des études organisées par l'OCDE sur le sujet, on est en droit de se demander à qui profite vraiment l'invasion de nos classe par d'un matériel qui sera obsolète dans un ou deux ans ?

Ne vaut-il pas mieux bien former nos enfants aux notions fondamentales que sont la connaissance de la langue, la lecture, les mathématiques et les sciences, notions qui leur permettront, plus tard, de parfaitement maîtriser l'outil numérique plutôt que d'être gouvernés par lui ?


Vivre avec un inconnu : miettes philosophiques sur les chats

Florence Burgat, Rivages poche

"Dans notre ignorance de tout, dans notre impuissance à rien savoir, quel étonnement - et peut-être quelle terreur - il y aurait à pénétrer, par les étranges fenêtres de ces yeux, jusqu'à l'inconnaissable de ce petit cerveau caché derrière. (...) Mais non, jamais il ne sera donné à aucun de nous de rien déchiffrer, dans ces petites têtes calines, qui se font si amoureusement caresser, tenir et comme pétrir dans nos mains..."

De Pierre Loti Reflets sur la sombre route.

Un essai un peu pointu, certes. Mais, si vous aimez les chats, vous surmonterez les difficultés...

Lu par Pierre

 


Une certaine vision du monde

Alessandro Baricco, Gallimard

"Ah. Un jour, j'ai demandé à mon enseignante de lettres où diable Proust avait déniché cette façon d'écrire. C'est-à-dire cette somptueuse capacité à dérouler la syntaxe sans le moindre effort pendant vingt lignes. Chez les essayistes français des XVIIe et XVIIIe siècles, m'a-t-elle répondu. Je n'en n'avais pas lu un seul et je n'ai donc pas très bien compris, mais sa réponse m'a plu: en effet, elle sautait d'un coup toute la littérature et expliquait pourquoi je ne trouverais pas la source du savoir-faire proustien chez Balzac ou Flaubert. Ça collait. Mais je n'ai saisi ce qu'elle avait voulu dire exactement qu'en lisant Descartes, le français de Descartes : et comme il existe une édition bilingue français-italien, vous pourrez le faire vous aussi. Un français d'une élégance et d'une virtuosité enchanteresses (je ne dis pas que la traduction n'est pas belle, elle l'est, je dis juste que le son du français est du violoncelle, il est différent de celui de l'italien, qui est du violon. Quant à Proust, c'est de la viole de gambe)".
     

50 coups de cœur d'Alessandro Baricco! Cinquante livres qu'il a lus et aimés entre 2002 et 2012. L'écrivain, musicologue et homme de théâtre italien fait œuvre de partage avec le public. Et c'est un régal de finesse et d'intelligence.

De Fred Vargas à Hérodote, de Truman Capote à Charles Dickens, il nous livre ses impressions, ses positions, ses réflexions à travers des œuvres dont il disserte en expert et… amateur.
Les pistes de lecture que l'auteur de Soie et Novecento, Pianiste : un monologue trace pour nous sont autant de chemins où se croisent son souci de la langue "ambitieuse et subtile", de l'art de la narration, de l'ancestral besoin d'histoires des hommes, de l'actuel état des choses, etc.

On y apprend une foultitude de choses intéressantes, on y voyage et l'on y goûte ses plaisirs au point de vouloir en faire aussi les nôtres.

Une lecture de gai savoir, vive et profonde.

Lu par Fabrice


Maligne

Noémie Caillault, Payot

Quand cela arrive, l'oncologue diagnostique toujours un "petit cancer". Déjà, pourquoi a-t-on remplacé cancérologue par oncologue si ce n'est pour effacer le côté funeste de la maladie et la rendre politiquement correcte ? Bon, bref... A 27 ans, Noémie apprend qu'elle souffre d'un "petit" cancer du sein. Ce livre est le récit de son combat qui va durer 3 ans. Ce qui fait dire à l'auteure, en conclusion du livre, que si le cancer n'avait pas été petit, elle aurait pris perpète. Un récit plein d'humour, tout en élégance et en intelligence que nous conseillons à toutes et à tous, rien que pour mesurer le bonheur d'être en bonne santé si on l'est ou que des jours meilleurs peuvent être attendus si on ne l'est pas.

Lu par Pierre

 


L'impératrice Cixi

Jung Chang, Lattès

Qui aurait cru que cette petite concubine, quasiment inculte, deviendrait l'impératrice la plus puissante qui ait gourverné la Chine ? Et pendant 45 ans, encore bien ! La Chine lui doit l'autorisation d'accès au territoire des  missionnaires occidentaux suite à l'aide apportée par les anglais pour mater des révoltes, le passage de la Chine médiévale à la Chine moderne avec l'arrivée de l'électricité, des chemins de fer... et l'abandon de pratiques telles que la torture des mille coupures (on vous laisse deviner) et le bandage des pieds des femmes.

Jung Chang, l'auteure des Cygnes sauvages a mis une dizaine d'années pour rassembler les documents qui ont permis l'écriture de ce livre qui vous emmène au coeur de la Cité Interdite.

Lu par Solange

 


Contre les élections

David Van Reybrouck, Babel

"Notre démocratie représentative est aujourd'hui dans une impasse. Sa légitimité vacille : de moins en moins de gens vont voter, les électeurs font des choix capricieux, le nombre d'adhérents des partis politiques est en baisse. En outre, l'efficacité de la démocratie est violemment mise à mal : toute action énergique de l'exécutif devient problématique, les hommes politiques adaptent de plus en plus leur stratégies en fonction des échéances électorales".

Cet état de fait, David Van Reybrouck (auteur du remarquable livre Congo) l'appelle "le syndrome de fatigue démocratique". Dans cet essai, il s'interroge sur les moyens concrets d'y remédier.

Le titre pourrait être sous-titré par une phrase : comment rendre au peuple les moyens d'agir sur ce qui le concerne au premier chef ?


La vie, la mort, la vie : Louis Pasteur 1822-1895

Erik Orsenna, Fayard

Il paraît, qu'à l'Académie française, Erik Orsenna "colonise" le siège que Louis Pasteur occupa jadis. Est-ce cette proximité que les années ont bien du mal à neutraliser ou la présence sur le siège voisin du prix Nobel de médecine François Jacob qui a permis à un littéraire de raconter les mécanismes de la vie, les manigances de microbes et la vie de Pasteur et des siens ?

Un plaisir pour celles et ceux qui, comme nous, ont si peu de points communs avec la science !

 


Une histoire mondiale du communisme

Thierry Wolton, Grasset

Thierry Wolton écrit une des plus grandes aventures politiques du XXème siècle. Elle a porté les plus grandes espérances et a conduit à une des plus terribles catastrophes humaines de tous les temps. Comment le communisme a triomphé, pourquoi a-t-il occupé les esprits aux quatre coins de la planète, pour quelles raisons tant de vies humaines ont-elles été sacrifiées en son nom... ? Cette histoire mondiale de cette épopée permet de répondre à ces questions, de comprendre ce siècle communiste et l'héritage qu'il nous a laissé.

L'ouvrage comprend trois tomes. Le premier Les bourreaux et le deuxième Les victimes viennent de paraître. Le troisième tome Les complices paraîtra dans quelques semaines.   

 


Qui je suis

Charlotte Rampling avec Christophe Bataille, Grasset

Charlotte Rampling se raconte avec justesse. Les "fans" comme nous se délecteront tant le livre ressemble à  l'image de simplicité et de poésie que nous nous faisons d'elle.

" Je m'appelle Tessa Rampling. Charlotte est mon deuxième prénom mais il m'a saisie. Tessa est devenue Charlotte. Dès ma naissance, j'ai connu ce mélange un peu trouble de ce qui vient, passe, de ce qui blesse. Les larmes et les rires se mêlent, nous les enfermons. Chez les Rampling, le coeur est un coffre. Porté par les générations, le secret de famille devient une légende. Nous ne savons que nous taire."

 


Mémoires

Béate et Serge Klarsfeld chez Fayard et Flammarion

Leur objectif : empêcher d'anciens nazis d'accéder à des postes à haute responsabilité. Leur méthode: le coup d'éclat permanent. Béate traite, par exemple, de nazi le chancelier Kurt Georg Kiesinger et le gifle en public. Ce geste fera d'elle un symbole de la jeunesse allemande. Ensemble, ils consacrent leur vie à défendre la mémoire des victimes de la déportation. Pourtant, le couple était loin d'être prédestiné : elle, fille d'un soldat de l'armée allemande et lui fils d'un juif roumain mort à Auschwitz. Ce livre relate 45 années de combats et de militantisme contre l'oubli.

Nous dédions cette chronique à monsieur Fosty. Rescapé d'un camp de travail pendant la guerre, monsieur Fosty nous a accompagnés dans bien des classes lors de notre intervention sur le livre Oubliée de Eva Erben. Son témoignage donnait une réalité au récit de l'auteure, rendait palpable l'indicible. Monsieur Fosty vient de nous quitter. Notre équipe ne l'oubliera pas, n'oubliera pas son combat pour le savoir et la connaissance, seuls remparts contre la barbarie.

 


CURIOSITES EN PROVINCE DE LIEGE

J.Lohest, M.Noé, C.Robinet chez Racine

L'album vous propose un voyage dans 84 communes de notre province pour découvrir, non pas des oeuvres ou un patrimoine majeur que tout le monde connaît déjà, mais des raretés, des curiosités, des bizarreries. Ces petits trésors valent le détour et vous invitent à les rencontrer quand vous n'avez qu'une journée ou même pas, à consacrer à un loisir intelligent : la découverte par le petit bout de la lorgnette de nos villes et nos campagnes.


Antipathies

Gérard Miller, Grasset

Il faut en accepter le genre. "Antipathies" est un livre de parti pris. Il est caustique, drôle mais aussi polémique. On peut en contester certaines chroniques, on peut s'enthousiasmer pour d'autres. Pour ma part, exception de quelques coups de griffes contre les ennemis de la psychanalyse (un sujet que je connais mal), je prends tout... Pensez donc : internet, Poutine, Bachar El Assad, Thatcher, le téléphone mobile et même... le travail le dimanche !!! Juste une page à lire, ce ne devrait pas être trop demander aux turiféraires visétois de l'ouverture dominicale !

Lu par Pierre.

 


Ma bibliothèque. Lire, écrire, transmettre.

Cécile Ladjali

Pour mieux comprendre le mystère de la création littéraire, Cécile Ladjali se penche sur les volumes qui ornent sa bibliothèque. C'est dans ces pages lues, relues, aimées ou pas, que nait son imagination, que s'affute sa plume.

Des pages, il y en a sur les étagères de ses bibliothèques, beaucoup, variées, et ordonnées selon un classement qu'elle nous expose. Et il y a aussi les livres qui ne sont pas là, ou pas encore. De ceux-là, elle parle aussi.

Un essai tout personnel qui nous permet de voir qu'on a bien peu lu... et qui nous donne l'envie de lire encore davantage! Un coup de coeur dont l'auteur parlera ce 20 octobre (voir Agenda).

 


Comment parler d'économie aux enfants

Ingrid Seithumer, Le baron perché

Parce que les enfants d'aujourd'hui deviendront les acteurs de l'économie de demain, parce que les sujets économiques sont traîtés régulièrement par les médias, parce que les enfantrs font très tôt de l'économie, parce que les enfants ont sans cesse des questionnements économiques, parce que les adultes font des choix économiques qui ne laissent pas les enfants indifférents..., nous conseillons aux parents la lecture de ce livre. Il vous permettra de familiariser les enfants avec le fonctionnement de l'économie, ses enjeux, son vocabulaire et de leur permettre ainsi de comprendre mieux notre société.


Les (vraies) histoires de l'art, le retour

S.Coissard, M-F. Dupré, C. Guérin, Y. Robert, Palette

Qu'est-il arrivé à l'oreille de Van Gogh ?

Que cherchent les glaneuses de Millet ?

Pourquoi les chevaux de Géricault galopent-ils ?

Avec un humour délirant, les quatre auteurs explorent pour nous ce qu'il s'est passé "juste avant". C'est génial et c'est à hurler de rire. Si vous devez offrir un cadeau, ce livre réjouira... Il peut même donner des idées aux professeurs des écoles !


L'abbaye de Stavelot

Venanzi, Barthélémy, Martin, Casterman

"Avec son magnifique jardin du cloître, ses trois musées de niveau international, ses salles admirables, ses caves romanes et son site archéologique, l'Abbaye de Stavelot est, à n'en pas douter, la destination plaisir"  Virgile Gauthier, directeur de l'Abbaye de Stavelot.

Cet ouvrage absolument remarquable vous invite à découvrir l'abbaye, de sa naissance à aujourd'hui, en passsant par ses reconstructions diverses, ses légendes et ses trésors et les personnages qui ont jalonné son existence. Présenté sous un format "bande dessinée", agrémenté de dessins éblouissants de précisions ou de documents, cet album, une fois lu, ne peut que vous inciter à visiter, au plus vite, l'original.

  


Voulons-nous d'un monde désincarné ?

Jean-Claude Guillebaud, Fides

Jean-Caude Guillebaud est journaliste, essayiste et écrivain. Durant 20 ans, il fut même journaliste de guerre, publiant dans le Nouvel Observateur. Il nous livre, dans cet essai très court, ses réflexions sur notre monde qui vit, de plus en plus, dans le virtuel. Notre époque n'est pas dépourvue de promesses pour autant que chaque homme, chaque femme, chaque citoyen en conjure les menaces. Ecrites sous le sceau de la tradition chrétienne, ces septante pages nous font profiter d'un regard lucide, informé et optimiste. Un bon outil pour réfléchir et enrichir son opinion.

Lu par Pierre.

 


Caricaturistes, fantassins de la démocratie

Actes Sud

 

Là où des murs
séparent, oppriment,
Il faut des dessinateurs pour les faire tomber.
Ce livre magnifique est publié à l’occasion de la sortie du film éponyme réalisé par Stéphanie Valloatto. Il présente douze caricaturistes reconnus pour leur engagement en faveur de la démocratie. Chacun a été invité à retracer son parcours, raconter ses combats et les épisodes comiques et tragiques qui ont ponctué sa carrière. Le livre se poursuit avec une large présentation de dessins (environ 300). La conclusion que nous pouvons tirer du livre est que les dictateurs les plus sanguinaires ont tous peur d’un bout de crayon. Etonnant, inquiétant ou rassurant ? A vous de juger…

Piquant, le livre devait initialement paraître chez Bayard qui, plutôt que de publier les pages de Plantu sur la pédophilie au sein de l'Eglise, a préféré pilonner toute la production. Les éditions Actes Sud ont récupéré le projet!

Le film "Caricaturistes, fantassins de la démocratie" étair présenté en sélection officielle au dernier festival de Cannes (hors compétition).

Voici la liste des douze fantassins du livre:

Plantu (France), Wilis from Tunis (Tunisie), Zlatkovsky (Russie), Boligan (Mexique), Rayma (Venezuela), Danziger (Etats-Unis), Kichka (Israël), Boukhari (Palestine), Zohoré (Côte d'Ivoire), Slim (Algérie), Pi San (Chine) et Glez (Burkina Faso).

 

 


Création SIP